VISION DIVINE - 9 Degrees West Of The Moon (2009)

Publié le par HeavySoundSystem - leppard62

 

Quelques écoutes  sont nécessaires avant d'assimiler et d’apprécier cet album à sa juste valeur. Il serait dommage de ne pas persévérer et de passer à côté de ce qui renferme de splendides parties musicales où guitares et claviers s'alternent ou se complètent, en duo ou en duel. La guitare de OLAF THORSEN (ex-LABYRINTH) n'est donc pas la seule vedette de ce deuxième album de VISION DIVINE. Claviers et chant y jouent aussi un rôle majeur.

Et puisqu'il est question de chant, c'est peut-être ce qui a pêché au prime abord. Non pas que le chant de FABIO LIONE soit désagréable, loin de là ! Mais, souvenez-vous des comédies musicales qui nous ont bassinés au début des années 2000 et que Gad Elmaleh a si bien parodiées lors d'un de ses spectacles. Imaginez : "Je pose mon pied gauche sur l'ampli de retour, je me penche en avant et j'appuie alors mon coude gauche sur mon genou. Avec cet aplomb parfait, le micro bien serré dans la main, je peux "raconter" mon voyage imaginaire au pays extraordinaire des princesses et dragons... Je tends ma main droite vers le public et d'un geste lent, je parcours l'horizon d'une extrémité à l'autre de la salle. (Ouah ! Quel poseur ! La foule en délire !) Je narre mon aventure en donnant l'impression que le refrain jamais ne vient...". J'en prends pour exemple le titre ANGELS IN DISGUISE difficile à apprécier malgré de belles parties de guitares et de claviers mais plus l'album tournera sur votre platine, mieux vous l'adopterez. De petites perles s’y trouvent :  

VIOLET LONELINESS avec son break au violoncelle, ses chœurs féminins et ses synthés en enchantent l’atmosphère ; THE STREETS OF LAUDOMIA aux couplet, basse et guitare qui fouettent et au refrain très enjoué. Fabio nous délivre son talent de bon chanteur en s'adonnant à l'exercice de la reprise de TOUCH OF EVIL de JUDAS PRIEST ! Nous ne sommes pas loin de la voix du Metal God, ROB HALFORD. Petit point noir avec le refrain de THE KILLING SPEED OF TIME au chant agressif (façon New Metal).

En résumé, un bon album à la production impeccable à côté duquel, je le répète, il serait dommage de passer. Un album qui comblera certainement les fans de RHAPSODY (OF FIRE) en mal de nouveauté !

 

7/10

Style : Prog Power Metal

FRONTIERS Records

Sortie : 23/01/2009

 

A écouter en priorité : VIOLET LONELINESS, FADING SHADOW, THE STREETS OF LAUDOMIA, OUT IN OPEN SPACE



INTERVIEW
bientôt en ligne !
Pour en être averti,
inscrivez-vous à la newsletter !   

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article