ANGRA - Aqua (2010) - SPV - HEAVY SOUND SYSTEM

Publié le par Xav

 

 

 

Hop, le nouvel album d'Angra est lancé. On va voir ce que donnent les vétérans (presque 20 ans au compteur l'air de rien) du Speed Metal Brésilien avec Aqua dont le concept est tiré de The Tempest de Shakespeare (c'est bien d'être Ambitieux mais faut-il encore que ça suive au niveau musique) et qui marque le retour sur CD du groupe après une absence de 4 années, soit le plus long écart entre la sortie de deux albums. C'est avec pas mal d'intérêt que cet album est aussi à écouter car il est le premier à voir le retour au bercail du batteur originel Ricardo Confessori (aurait-il remarqué que le chemin emprunté par Andre Matos est définitivement bouché au niveau succès ...).
  
Mais revenons à cet Aqua qui se boit d'une traite (facile) mais qui malheureusement ressemble plus à de l'eau de grande surface désaltérante certes, mais pas inoubliable plutôt qu'à une eau de source revigorante. Le CD démarre de manière tout ce qu'il y a de plus conventionnel avec une intro grandiloquente et est directement suivie par deux titres speed dans la droite lignée du style Carry On et autre Flight of Icarus. Ceux-ci (Arising Thunder et Awake From Darkness), s'ils ne déméritent pas avec leur petit côté progressif bien présent et quelques breaks assurés par les toujours doués Kiko Loureiro et Rafael Bittencourt restent tout à fait classiques. Après ce départ, certes, sympa mais convenu, c'est le moment de se la jouer calme avec un Lease Of Life bien troussé mais qui ne ferra quand même pas fureur dans les concerts. Plus intéressant se montrent les titres suivants avec un The Rage Of The Waters qui jouit d'un rythme syncopé bien senti (et rappelant le Athena avec Fabio Leone au chant) et Spirit Of The Air qui avec ses rythmes et ses cordes rappelle toute proportion gardée Holy Land. La suite est dans la lignée, avec encore un titre rapide (Hollow) et trois mid-tempo (le très "Lisbonien" A Monster In Her Eyes; Weakness of A Man et ses alternances hard et rythmiques brésiliennes et enfin Ashes qui clôt l'album).

Alors me direz-vous, quel est le verdict ? Et bien voilà, en dehors de Temple Of Shadows, je n'avais pas fort accroché au Angra Mark II et si le sieur Falaschi ne démérite en rien, je lui ai toujours préféré Andre Matos que se soit au niveau vocal mais aussi de la présence sur scène. Mon jugement risque donc toujours d'être légèrement partial et je serai sans doute légèrement déçu par chaque nouvelle levée du groupe. Toujours est-il que pour moi, et cet album en est encore la preuve, Angra a définitivement quitté la division 1 dans le domaine du speed-metal. Ce n'est pas pour cela que l'album est mauvais, loin de là. On est face a du travail bien fait mais qui hésite entre aller de l'avant vers une musique plus progressive et un passé que le groupe semble essayer de rattraper. A ce titre, est-ce le retour de Ricardo qui fait que le groupe sonne ainsi ? Je ne saurais le dire mais à l'avenir, j'aimerais un peu plus de prise de risque que cette "eau trop plate" pour vraiment convaincre un grand amateur de bières spéciales comme moi.
 

 

ANGRA - Aqua (2010)

6/10

Style : Heavy Prog Speed Metal... 

SPV

Sortie : 27/09/2010  

 

 

Publié dans Chroniques

Commenter cet article