ROBERT BERRY interview


Page 3/3



Prévois-tu un autre album de ALLIANCE à terme ?

 

ROBERT BERRY : Le dernier étant sorti récemment, je dirais dans deux ans… en 2010.

 

Quelle serait l’équipe idéale avec laquelle tu aimerais jouer ?

 

ROBERT BERRY : Oh boy ! Tu sais, mon guitariste préféré est JEFF BECK. Il est excellent. J'aimerais être à la basse. Je pense à SIMMON PHILLIPS à la batterie, il est très bon. Aux claviers KEITH EMERSON ou GEOFF DOWNES, ils ont tous les deux un jeu différent. Il faudrait voir à la longue ! (rires)

 

Qui en serait le chanteur ? Toi ?

 

ROBERT BERRY : Non, mon chanteur préféré est LOU GRAMM de FOREIGNER. Je pense aussi à PAUL RODGERS, il serait bien... J'essaye de trouver quelqu'un de nouveau que j'apprécie... euh... les nouveaux chanteurs sont très différents. Je ne pense pas que je prendrais un nouveau ou peut-être le gars de LINKIN PARK qui hurle, ah, ah ah !

 

Tu parles à l'instant de PAUL RODGERS, que penses-tu de sa collaboration avec QUEEN ?

 

ROBERT BERRY : J'ai été surpris d'entendre cela. J'ai pensé, je déteste le dire, que cela ne pouvait pas marcher. Ce n'est pas possible, il est si bluesy ! Mais j'ai vu une vidéo, il était très bon. PAUL RODGERS chantant ces chansons... il semble aimer les chanter et apprécier les gars du groupe. J'ai pensé, waouh, c'est excellent. Je crois qu'ils s'amusent.

 

C'est vrai, mais ce n'est plus QUEEN. Ils auraient du trouver un nom !

 

ROBERT BERRY : Non, ce n'est plus QUEEN et ils auraient propablement bien fait s'ils avaient choisi un autre nom. C'est toujours mieux. Comment veux-tu remplacer FREDDY MERCURY ? Jamais tu ne le pourrais ! Et personne ne pourrait encore écrire de telles chansons. C'est monstrueux. Il n'y a rien d'aussi bon. Mais... il y a beaucoup de groupes comme JOURNEY avec un autre chanteur. Ils jouent leur musique et ils donnent du plaisir au public avec honnêteté et un show de qualité. QUEEN doit faire la même chose, il font vivre la musique. Je verrais mieux PAUL RODGERS et BRYAN MAY dans un tribute band.

 


Je te demandais quelle serait ta dreamteam, maintenant quel est LE groupe  légendaire dans lequel tu aurais aimé jouer ?

 

ROBERT BERRY : Je pense que ce serait probablement ASIA. Je les connais tous, j'ai travaillé individuellement avec chacun d'eux...

 

Ils sont toujours là, as-tu essayé d'intégrer le groupe à nouveau ?

 

ROBERT BERRY : Ils me voulaient !! Mais actuellement, ils sont fiers d'avoir le groupe d'origine. Nous parlions à l'instant de QUEEN, j'imagine que tu réagis de la même façon. Il y avait quatre membres originaux et cela sonne bien. Mais j'ai conversé avec CARL PALMER, voilà un ou deux ans. Je lui ai dit : "CARL, si tu as besoin de quelqu'un pour jouer des parties de claviers, de guitare ou chanter des harmonies, j'adorerais être le cinquième membre de ASIA ! Saches-le, CARL. En une seconde, je serai là si les gars veulent de moi  !".  

 

De nombreux instruments encore !

 

ROBERT BERRY : Peu importe l'instrument, même de la basse de temps en temps : GEOFF WETTON joue et chante en même temps. 

 

Je te le souhaite !

 

ROBERT BERRY : Mais ils n'ont pas voulu de moi !! (rires)

 

Tu disais bientôt venir en Europe.

 

ROBERT BERRY : Ce pourrait être l'été prochain. J'espère qu'ALLIANCE pourra venir et je jouerai des titres de mon répertoire. Je l'espère ! Cela dépend aussi du contexte économique. Je suis certain de venir en France si nous nous déplaçons ! Je me dois d'aller dans trois endroits : en Allemagne, en Italie et en France parce que je n'y ai jamais joué. Je suis allé en Angleterre. J'ai passé du temps au Royaume Uni...

 

Quels sont tes projets pour 2009 ?

 

ROBERT BERRY : Nous allons commencer à travailler sur le nouveau ALLIANCE. Ce sera une première chose. La raison pour laquelle j'ai du matériel pour un album solo est que j'écris toujours des chansons qui ne conviennent pas nécessairement au groupe. Je les conserve donc et je les enregistre de préférence pour mes propres albums. Il est clair que l'année prochaine, j'écrirai pour moi. Mais pour l'instant, l'album n'est pas prévu. Tu sais ce que je fais tous les jours ? J'ai des chanteurs-compositeurs qui viennent tous les jours au studio et je travaille une chanson par jour. Je prends cent dollars pour ça. Ils entrent, je travaille les paroles, j'effectue les arrangements, je joue de quelques instruments à inclure, ils jouent leurs parties et les chantent et... c'est prêt pour la radio ! Je fais cela tous les jours  ! Et c'est ce que j'aime faire lorsque je ne travaille pas pour ma propre musique. Je rencontre beaucoup de gens de cette façon. Des gens dont tu n'as jamais entendu parler.

 

C'est alimentaire.

 

ROBERT BERRY : Oui, c'est mon job. Je fais de la musique tous les jours dans tous les styles. Country, r'n'b... Oui, tous les jours ! Je me lève tôt le matin et je descends au studio où il y a toujours quelqu'un de nouveau et pour qui je dois faire une chanson. A la fin de la journée, ils sont si contents que cela sonne bien ! Ils ont un nouveau bébé, un nouvel enfant.

 

Comme tu le disais, tu es décidément condamné à la musique !

 

ROBERT BERRY : Oui, ah, ah, ah. C'est tout ce que je fais.

 

Pour terminer, quel message délivres-tu aux HEAVY SOUNDERS et à tes fans ?

 

ROBERT BERRY : Je suis très excité à l'idée d'entendre ce que pensent les gens de mon album solo ! Car c'est juste entre mes auditeurs et moi. C'est juste moi, à ma façon. Avoir le retour des impressions est très important pour moi que ce soit positif ou non et j'espère venir bientôt vous voir en France. Vous pouvez vous rendre sur Myspace et m'envoyer des messages !

 

Je te souhaite un Joyeux Nöel et une très bonne année !

 

ROBERT BERRY : A toi aussi et de bonnes vacances. Je souhaite que tout aille bien pour toi et j'espère que nous converserons encore ensemble !

 

Moi aussi ! L'interview que je viens de vivre était très enrichissante et intéressante. C'est la meilleure que j'ai vécu ! C'était un plaisir !

 

ROBERT BERRY : Merveilleux ! Laisses-moi te dire ceci : tu as pris le temps, que tu aimes l'album ou non, de me poser des questions intelligentes. Tu as écouté la musique et étudié les textes. Tu m'as demandé des choses que jamais personne ne m'a demandé ! Fantastique !

 

Formidable ! Je t'avouerais que je ne savais pas trop dans quel ordre aborder les questions avec toi au vu de ton cv !

 

ROBERT BERRY : Vraiment ? Waouh ! J'apprécie ! J'apprécie ta disponibilité et FRONTIERS m'enverra cela et j'essayerai de traduire. Nous avons tellement parlé que je ne souviens plus de rien... (rires)

 

Dis-moi...  j'oubliais ! Une dernière chose. Qui a franchi THE DIVIDING LINE ? Tu nous parles d'un menteur ou quelqu'un qui cache la vérité ?

 

ROBERT BERRY : Oui. Certains devraient choisir leurs mots, certains disent ce qu'ils feront même si c'est difficile et d'autres prendront la porte de sortie. Certains ne franchiront pas la ligne car ils ont une morale et un idéal. Mais beaucoup prennent la porte de sortie... Ceux-là franchissent la ligne blanche ! Je sous-entends que tu peux te découvrir toi-même et entendre les gens dire : "c'est une chouette personne, tu peux lui donner ta confiance". Tu peux de cela te définir toi-même. J'ai écrit "the dividing line" et je voulais "the definding line"pour titre au départ. THE DIVIDING LINE sonnait mieux.

 


Cela s'adresse à quelqu'un en particulier ?

 

ROBERT BERRY : Non. Beaucoup m'ont déçu dans ma vie mais je ne vise personne en particulier. Si tu veux que je vise quelqu'un, ce peut être toi !! Ah, ah, ah, ah !! Ouais, ce type était très mauvais, c'est un français, il est mauvais ! Je vais écrire ça ! (rires)

 

Oublies ton interview ! On ne la trouvera pas sur internet !!

 

ROBERT BERRY : (rires) C'est ça ! T'es fini !

 

Merci Robert. C'était un plaisir et j'espère te rencontrer un jour !

 

ROBERT BERRY : Je l'espère moi aussi. J'ai beaucoup apprécié !

 

   





http://www.robertberry.com
http://www.myspace.com/therobertberry
http://www.soundtekstudios.com

 


Pour lire la chronique HSS,
cliquer sur la pochette :




Merci à FRONTIERS Records et particulièrement JEE !