TAO MENIZOO interview

Publié le par HeavySoundSystem - leppard62

10 QUESTIONS A Laurent, chant lead/guitare,
TAO MENIZOO

 

 

 

 

English version   German version

TAO MENIZOO a démarré l'enregistrement de "So Blind" (en autoproduction) à l'été 2006. Son deuxième album remasterisé à fin 2007, le groupe démarche les labels pour signer en 2008 chez Thundering Records - Manitou Music.
LAURENT raconte et se raconte...

Bienvenue dans le HEAVY SOUND SYSTEM !

Veux-tu pour commencer te présenter et nous raconter ta carrière ?
 
 

Salut et merci de nous accueillir sur HSS !

Je suis donc Laurent, guitariste et chant lead du groupe Tao Menizoo. J’ai commencé à faire de la musique au collège au milieu des années 80, aux environs de 14/15 ans donc, avec Koshee, le batteur actuel de Tao Menizoo, et pendant une dizaine d’années nous avons pratiqué une pop/cold-wave plutôt alambiquée (The Mad Voices…cherchez pas, vous ne trouverez rien à écouter sur le net). Ce groupe ayant cessé toute activité au milieu des années 90, nous avons pu alors nous consacrer totalement à notre projet parallèle devenu groupe principal : Tao Menizoo.

 

Quels sont tes styles de musique favoris et influences ?

 

Perso, je suis assez large dans mes goûts métalliques. Même si j’ai une dominante Thrash/Death assez marquée, j’écoute régulièrement du Heavy, du Black, du Prog, de l’Indus, le Goth (metal ou pas), tout quoi…

Le style avec lequel j’ai sincèrement du mal, c’est le grind-rigolo…Elmer Food Beat ou Licence IV, même avec des grosses grattes et du speed, ça passe vraiment pas ;-)

Pour ce qui est des influences, j’ai celles d’un mec qui a traversé les années 80 en tant qu’ado, les années 90 en jeune adulte, les années 2000 en vieux con ;-)…En vrac et de manière non exhaustive : Metallica, Death, Testament, Coroner, Dimmu Borgir, Iron Maiden, Napalm Death, Therion, Black Sabbath, Dream Theater, Carcass, Negura Bunget…

 

Qu’en est-il à propos du groupe ?

 

Le groupe a démarré fin 96, début 97…Koshee le batteur et moi-même avions donc déjà à ce moment là joué ensemble une dizaine d’années…Ronan et Totof nous ont rejoints, et à nous quatre, nous avons formé Tao Menizoo. Depuis, si deux chanteurs ont brièvement traversé le groupe à ses débuts, le line-up n’a pas bougé d’un pouce…Plusieurs démos en 1999, 2001 et 2002 ont précédé un premier album sorti en 2003…Bien accueilli par la critique, il n’a pas vraiment bénéficié d‘un travail de promo et malgré une distribution, il est resté dans l’ombre… Quelques bouleversements logistiques (changements de local de répète, équipement d’un home-studio) ont ralenti un peu le groupe, et l’album suivant a été travaillé de mi-2006 à fin 2007…La signature avec Thundering Records / Manitou Music intervenue avant l’été 2008 a permis ensuite une sortie officielle dans les bacs en Octobre de la même année…

Pour ce qui est des influences du groupe, c’est plus compliqué car chacun d’entre nous a des goûts très différents, et c’est ce qui est je pense à l’origine du mélange que propose notre musique. Ainsi, Totof et moi sommes les plus métalleux du groupe, lui étant plus hard/thrash des 80’s que je ne le suis…Mais tous nous écoutons pas mal d’autres choses hors du métal, et il me serait bien difficile de quantifier la part de ces influences dans le résultat final. Pour nos compos, nous cherchons à faire en sorte que chacun d’entre nous y trouve son compte, une sorte de consensus qui enrichit plutôt qu’un compromis qui tire vers le bas… Parmi les noms de groupe metal qui reviennent en commun dans nos playlists favorites  (que l’on retrouve ensuite leur trace musicale chez nous ou pas): Coroner, Prong, Voivod, Opeth, Tool…

 

Quel artiste avec lequel tu as travaillé ou avec lequel tu travailles t’a le plus impressionné ?

 

Nous vivons un peu dans une bulle autarcique, alors nous n’avons pas vraiment travaillé avec qui que ce soit… Par contre, nous avons partagé des scènes, et là, nous avons eu l’occasion de côtoyer des groupes à la mise en place précise et efficace : récemment Outcast et S2D2, et il y a quelques années Artsonic, Watcha et Dagoba, avant la sortie de leur premier album…

 

Comment se déroule le travail de promotion et quel retour as-tu à propos du nouvel album ?

 

Le travail de promo est partagé entre M-O Office, le label et moi-même. Dans la mesure où je m’occupe de la recherche de dates, je fais forcément un gros travail de promotion du groupe et de l’album, j’ai envie de dire « par la force des choses ». Tandis que M-O Office et le label travailleront plutôt la promo du nom du groupe et du disque en lui-même par la recherche de chroniques, d’interviews, de passage radios et des encarts de pub. Concernant les retours sur l’album, ils sont majoritairement positifs, voire très positifs, ce qui nous a beaucoup surpris : nous nous attendions a un accueil plus mitigé, plus dans la moyenne : quelques rejets, quelques applaudissements, et beaucoup de « ouais pas mal, à suivre du coin de l’œil »… Et finalement, nous avons reçu une belle quantité de bonnes chroniques, et d’un niveau d’enthousiasme inattendu… Heureusement, il y en a aussi quelques tièdes, et, et d’autres qui n’adhèrent pas du tout, mais alors pas du tout ! ;-))

 

Quelle ambiance se dégage de ce nouveau disque ? Que dirais-tu au public afin qu’il l’écoute et l’achète ?

 

N’étant pas commercial de nature, j’ai beaucoup de mal à vendre mon album, dans le sens où j’ai toujours l’impression d’en faire trop et de paraître prétentieux… Et je n’ai pas complètement tort, puisque qu’on m’a déjà suspecté d’avoir la grosse tête, juste parce que j’avais signalé avec humour (trop second degré pour être apparent à l’écrit je pense) et doc PDF à l’appui que nous avions reçu beaucoup de bonnes chroniques…

Alors, je dirais qu’il s’agit d’un disque assez sombre, peut-être même étouffant sur la longueur, qui mèle passages speed, lents et mid tempo, entièrement produit par nous mêmes (100 % DIY sauf le mastering), et surtout que c’est la musique que nous avons envie de faire, pas forcément celle que vous avez envie d’entendre ;-)

Heu…c’est vendeur ça ? ;-))

Bon à savoir : l’album est disponible à l’écoute en intégralité sur Deezer… Donc, il y a moyen de nous découvrir sans frais et ensuite de nous soutenir par l’achat de l’album… Ou pas ;-)

Et venez nous voir en concert, les morceaux y prennent une autre dimension : plus speeds, plus bruts, et enrichis avec de la vraie sueur dedans !!

 

D’où te vient l’inspiration ?

 

Sur le premier album, les paroles comme la musique venaient de partout et partaient dans toutes les directions (sujets de société, expériences personnelles, délires…). Sur ce second album, les musiques sont plus homogènes car composées sur une période de temps plus courte, et surtout les paroles ont toutes été écrites autour d’un thème directeur. On peut même parler de concept album, à ceci près qu’il ne raconte pas une histoire donc l’ordre des morceaux ne nous est pas imposé par la narration. Tous les titres traitent des différents aspects de la montée en puissance et de l’emprise d’une sorte de gourou/messie/dictateur qui prend le pouvoir à grand coup d’endoctrinement, de discours apocalyptiques, d’oppression sociale et mentale…

Je trouve que se donner ainsi un cadre conceptuel pour écrire les paroles est à la fois une contrainte puisqu’il faut justement rester dans les rails qu’on s’est donné, mais qu’en même temps, c’est une bonne aide à l’inspiration puisque cela donne une direction thématique et que cela amène à en fouiller tous les aspects…

Du coup, je me dis que les paroles du prochain album, en cours d’écriture, auront probablement également un socle conceptuel.

 

Quel est ton titre favori du nouvel album et pourquoi ?

 

Ah… Pas facile, parce que selon le moment, cela peut changer, et aussi parce que plusieurs des titres comportent des petits trucs qui me tiennent particulièrement à cœur et que je les écarterai à regret de la « fav-list »…

Je retiendrai « My Funeral » qui fusionne plusieurs ambiances y compris une accélération quasi black, et qui propose un travail sur des orchestrations, et des harmonies vocales en chant clair… Mais j’ai aussi une affection particulière pour « So Blind » et son refrain, pour les harmonisations vocales du pont de « Never Get Me », pour le pont basse+guitare reverse de « Not Even God », ou bien encore la « sombritude » de « Mind Control Cult »…

 

 

  

 



Penses-tu apporter quelque chose de nouveau à la musique avec ce cd ?

 

Ouh là, non ! En toute honnêteté, je ne pense pas que nous ayons inventé quoi que ce soit… Notre originalité, si il doit y en avoir une, est probablement plus dans notre façon de faire une sauce perso, avec des ingrédients connus… Ainsi, si tu me demandes avec quel groupe nous pensons être en filiation directe, je ne peux pas te donner un seul nom, ni même deux…Je vais t’en donner quatre, cinq, plus, selon le titre ou mon humeur du moment, et puis je te dirais aussi « ha mais là, ce plan, c’est une référence à untel » et ailleurs, « ici c’est un clin d’œil à machin »…Et dans un morceau death, nous pourrons mettre un passage thrash, ou heavy… Ou même pop, ou stoner… Que sais-je… Nous n’avons aucune orthodoxie musicale à respecter, donc nous faisons nos titres comme ça nous chante, sans se soucier de savoir si c’est conforme au cahier des charges d’un style, ou pas… Ensuite la cohésion du groupe et l’homogénéisation du son agrègent tout ça pour éviter l’effet patchwork musical…

C’est peut-être à cause de cela que nous avons des chroniques diamétralement opposées entre ceux qui apprécient l’album et ceux qui le détestent : en écoutant le même CD avec les mêmes compos, les uns nous trouvent originaux et surprenants, les autres nous trouvent prévisibles et chiants à mourir !!

 

Une tournée est-elle prévue prochainement et à quoi peut s’attendre le public ?

 

Une tournée à venir, pas vraiment dans la mesure où déjà entre octobre dernier et mars nous avons dû faire déjà pas loin d’une quinzaine de concerts, ce qui est un gros changement par rapport à notre rythme d’avant… Dernièrement,  cela s’est ralenti à cause de quelques annulations et reports… Il va falloir aussi qu’on s’accorde du temps pour continuer de composer le prochain album (sortie attendue par contrat en septembre 2010)… Nous allons donc plutôt chercher encore plusieurs dates ponctuelles pour continuer la promo de l’album, promouvoir le nom du groupe, et tester les nouvelles compos sur scène… Et essayer de planifier une tournée en amont de la sortie du prochain album pour bien assurer la promo de celui-ci !

Sinon, pour ce qui est de ce que nous proposons en concert, comme je l’ai dit plus haut, ce sont des versions plus brutes de décoffrage, sans fioritures, parfois même raccourcies, avec plus de hargne et de sueur…L’album c’est du travail d’orfèvrerie, le live, c’est mon poing dans ta gueule ;-))

 

MESSAGE aux HEAVY SOUNDERS :

 

Merci à toi Olivier pour cette interview, et merci aux HEAVY SOUNDERS qui l’auront lue…

En ces temps de loi HADOPI et de flicage du net, j’ai envie de dire : profitez à fond des opportunités du net pour découvrir les groupes, et si vous en trouvez que vous appréciez et que vous avez envie de les soutenir, allez les voir en concert, et adressez vous directement aux groupes (site du groupe, du label, stand de merch) pour acheter CDs ou T-shirts… Dans le milieu metal, j’ose encore croire qu’acheter un CD n’est pas qu’un bête acte de consommation dont on peut faire l’économie grâce au téléchargement, mais que c’est bel et bien le témoignage concret d’un soutien actif…

 

 

TAO MENIZOO : Laurent

Interview par mail – mai 2009


Website
MySpace


"SO BLIND" DISPONIBLE DEPUIS LE 22 SEPTEMBRE 2008
PERVADE PRODUCTIONS















Publié dans Interviews

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article