TRIBE AFTER TRIBE - M.O.A.B. (2008)

Publié le par HeavySoundSystem - leppard62


Robbie Rob, leader du TRIBE AFTER TRIBE, est un musicien écolo sud africain anti-Apartheid qui, outre sa collaboration avec Jeff Ament, guitariste de Pearl Jam, dans les années 85-90, a sorti depuis 1986 en tout et pour tout six albums.
TRIBE AFTER TRIBE ne peut pas être considéré comme métal mais plutôt «intermondialiste» : vous mélangez subtilement des racines tribales, de la new wave, du rock fusion, un zest de hard rock, des sonorités indus... pour être plus précis encore, vous mixez du Red Hot Chili (Truth & reconciliation, Holyy City Warrior), du NIN (Burning Bush, Exodus 2000), de la déglinguée attitude des Virgin Prunes (Understanding the Water), une p’tite pincée de Cure (le riff de Supreme One nous rapelle Hundred Years), un feeling de Peter Gabriel (Chiron, World Drum), une légère rythmique Killing Joke old-school (Shock & Awe) et c’est ça. Il est clair qu’en lisant cela, il parait difficile d’imaginer... Le mieux est d’écouter et apprécier...
Voilà pour la musique. Voici pour le concept textuel... inspiré du Deutéronome, un chapitre de l’Ancien Testament qui relate l’errance de Moïse et de son peuple dans le désert du Moab, après leur départ d’Egypte ! Ben, oui rien que cela !
Au final, cela donne un album de qualité au son limpide, alternant compositions lentes et plus rythmés et destiné à un public averti ! Le petit point noir : les narrations qui viennent à plusieurs reprises casser le déroulement de l’album... mais c’est son concept qui le veut !

6/10
Style : Rock «altermondialiste»
SPV
Sortie : 09/2008

A écouter en priorité : Burning Bush, Truth & Reconciliation, Holy City Warrior.

Publié dans Chroniques

Commenter cet article