CHINA BLUE interview

Publié le par HeavySoundSystem - leppard62

 

chinabluelogoqd6.jpg

INTERVIEW 19 décembre 2008
ERIC RAGNO - CHINA BLUE
English version

ERIC RAGNO - CHINA BLUE

 

ERIC RAGNO vient enfin de concrétiser l'album qu'il avait à l'esprit depuis fort longtemps : CHINA BLUE - Twilight Of Destiny. Il a accordé à HEAVY SOUND SYSTEM une longue interview au travers de laquelle il vous raconte sa carrière de claviériste reconnu dans le monde du Rock Mélodique. Il vous parle avec passion de son nouveau projet enregistré avec ses meilleurs amis, il vous raconte ses moments partagés avec GRAHAM BONNET et autres connaissances, il vous délivre son amertume de ne pas avoir pu jouer au FIREFEST V avec TALON et DAVID READMAN et vous dévoile son planning déjà chargé pour 2009. ERIC RAGNO, une figure sympathique, un homme plein d'entrain et très bavard qui vit sa carrière à 200%.    

 



Sois le bienvenu dans le HEAVY SOUND SYSTEM, ERIC !

 

ERIC RAGNO : Merci !

 

Veux-tu dans un premier temps te présenter et en quelques mots nous énoncer ta carrière… A quel âge et comment en es-tu venu à la musique ? Quels sont tes styles de musique préférés ? Tes influences, tes premiers groupes ?

 

ERIC RAGNO : Bien ! Je suis ERIC RAGNO. Je suis claviériste. CHINA BLUE est mon nouvel album. C'est l'album dans lequel je me suis le plus investi car écrit par mes soins et auquel ont participé des amis : TONY MILLS, JOSH RAMOS, DOUG ODELL.

Je joue beaucoup de Rock mélodique, j'ai participé à l'élaboration de sept albums cette année mais CHINA BLUE est celui qui me tient le plus à coeur. J'ai travaillé dessus très longtemps.

Je suis originaire de la Côte Est des Etats Unis et j'ai commencé à jouer des claviers à l'âge de cinq ans. Mes parents faisaient partie d'un groupe Rock. Ils tournaient aux USA et quand j'ai été en âge de les aider, je m'occupais des lumières pour eux jusqu'à celui de monter sur scène.

Ces dernières années, j'ai eu la chance de jouer avec JEFF SCOTT SOTO, JACK FROST pour SEVEN WISHES, JOSH RAMOS pour le nouveau RAMOS/HUGO. Je suis très chanceux d'avoir rencontré tant de gens !

Le temps était donc venu de réaliser mon propre album CHINA BLUE. J'ai voulu faire appel à des amis, des gens que j'aime et avec lesquels je savais que j'allais obtenir du bon boulot.

 

(Ne pouvant plus l'arrêter, je laisse donc ERIC s'exprimer... !! Je suis fautif... Pourquoi ai-je posé une question aussi longue ??)

 

CHINA BLUE - Twilight Of Destiny
Je voulais que TONY MILLS interprète mes chansons avec d'incroyables harmonies et quelqu'un qui joue excellemment de la guitare comme JOSH RAMOS  dans THE STORM ou ses autres groupes. J'en suis très fier !

 

(Je peux enfin en placer une ! Ouf !)

 



La liste des artistes avec lesquels tu as travaillé est aussi longue que mon bras !

 

ERIC RAGNO : ERIC éclate de rires : Yeah !!

 

Cela prendrait un temps monstrueux mais tu t'es investi auprès de DANNY VAUGHN de TYKETTO, DC COOPER de SILENT FORCE, tu le disais RAMOS/HUGO, POLEY/RIVERA, VOX TEMPUS avec GREGG BISSONETTE, DAVID READMAN... Prends-tu des vacances de temps à autres ou es-tu le claviériste le plus occupé au monde ? 

 

ERIC RAGNO : Ah, ah, ah ! J'adore ce style de musique, tu sais ! Je suis sûr que tu l'aimes aussi et  tu fais cela pour ton site. Je fais cela parce que j'aime ça et je ne voudrais ne rien faire d'autre ! Je ne fais pas de sport, je ne sors pas prendre un verre avec des potes, je préfère travailler cette musique par dessus tout. Les vacances de fin d'année arrivent et après Noël, mon épouse va emmener les enfants pendant une semaine dans la famille. Pour ma part, je vais rester à la maison pour écrire des chansons pour le nouvel album de DAVID READMAN. Après les vacances, je vais enregistrer avec le guitariste MARIO PARGA et TONY MARTIN de BLACK SABBATH pour un album de SAVAGE PARADISE. Nous y travaillerons tout le mois. J'adore cette musique et pendant les vacances, il n'y a rien d'autre que je puisse faire et je suis incapable de faire cela sans des personnes aussi géniales.

 

Tu as pour habitude de jouer live ou en studio avec divers artistes comme BOB DAISLEY de RAINBOW, URIAH HEEP ET GARY MOORE, GRAHAM BONNET aussi (RAINBOW, ALCATRAZZ, MSG), JACK FROST de SAVATAGE, STEVE GRAMMIT  de LIONHEART et beaucoup d'autres encore... Lequel t'impressionne le plus ?

 

ERIC RAGNO : Ils sont tous surprenants. Ah, ah, ah ! Ils sont tous des chanteurs surprenants. Je suis venu en Europe avec GRAHAM BONNET en début d'année (2008) pour une tournée de deux mois environ. Nous étions dans le bus avec l'ensemble du groupe  et un groupe d'ouverture. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble, tous les deux nous cherchions des restaurants végétariens. Nous nous réveillions pour le petit-déjeuner le matin alors que les autres dormaient encore après des beuveries et il me racontait ses histoires avec RITCHIE BLACKMORE, STEVE VAI... En tant que fan de Rock, c'était un grand moment pour moi que de connaître son vécu. Je vais jouer avec GRAHAM, MARIO et l'équipe d'ALCATRAZZ le mois prochain. GRAHAM est un gars surprenant, très sympathique.

 

Dans quel groupe légendaire aurais-tu aimé jouer ?

 

ERIC RAGNO : C'est une bonne question parce que... je suis habitué à cette question, et je réponds toujours JOURNEY ! Un de mes amis a joué dans JOURNEY... Plusieurs de mes amis travaillent de près avec JOURNEY... Pour ma part, je n'attends pas JOURNEY, la meilleure chose que je puisse faire c'est ma musique...

 

Quel serait ton groupe idéal ?

 

JOSH RAMOSERIC RAGNO : Je peux dire que je l'ai avec le groupe CHINA BLUE ! J'ai mon guitariste préféré, un de mes chanteurs favoris. Cela dit, j'adorerais jouer avec STEVE PERRY. Tout le monde adorerait jouer avec lui !

 

Tu as travaillé avec quelqu'un dont la voix ressemble à celle de STEVE PERRY : HUGO...

 

ERIC RAGNO : Yeah !! Beaucoup aiment l'album RAMOS/HUGO et le comparent à un album de JOURNEY. Oui... mais ce n'est pas aussi bon que JOURNEY et ce n'est pas supposé en être un album. C'est supposé être un album de JOSH et HUGO ! C'est comme si tu sortais avec ta nouvelle petite amie qui ressemble à ton ancienne !  

Tu devrais agir de la même façon, cuisiner de la même manière alors que ce n'est pas la même (rires) ! HUGO ressemble à STEVE PERRY et chante comme lui mais ce n'est pas STEVE PERRY. Personne ne ressemble plus à STEVE PERRY que lui-même !

 

C'est toi qui a contacté HUGO pour cet album ?

 

ERIC RAGNO : Je l'ai fait et il était très difficile de le trouver. J'avais réalisé un disque avec JOSH et tout était bouclé et le chanteur que nous avions était moyen, personne ne le sentait... Nous avions des démos qui n'étaient pas concluantes. Et déjà, je pensais au futur projet et j'avais envie de bosser avec HUGO. Cela m'a pris un mois pour le trouver ! Et alors que je l'avais trouvé, le label avait décidé aussi de travailler avec lui. C'était une incroyable coïncidence !

JOURNEY a cherché son nouveau chanteur et le nom de HUGO était mentionné dans tous les magazines. Lui n'était pas intéressé ! Les comparaisons qu'il lit sont un problème pour lui. J'ai dû le convaincre pour qu'il vienne.  Je ne comprenais pas, mais maintenant que j'ai lu les critiques j'y vois plus clair. Tout ce qu'il fait est comparé à JOURNEY. Ce n'est pas cool !

 

D'un autre côté, penses-tu un jour travailler avec STEVE PERRY ?

 

ERIC RAGNO : Je ne sais. Ce serait très intéressant. STEVE PERRY est quelqu'un qui aime son intimité. Il vit à Los Angeles à quelques minutes de ma maison. Il aime être seul. Je ne sais pas... C'est une mauvaise piste. Qui aimerait aller vivre avec lui ? (rires)

 

Oublions cela ! Parlons de ton nouveau projet !

 

ERIC RAGNO : Ok, ça me va !

 

CHINA BLUE n'est pas un nouveau projet : la plupart des chansons avaient été composées dans les années 80. Pourquoi t'a-t-il fallu tant d'années pour le réaliser ?

 

FABRIZIO GROSSIERIC RAGNO : J'ai composé beaucoup pour cela dans les années 80 et d'autres groupes aussi. Mais CHINA BLUE était pour moi un temps très particulier. Quand cela ne tournait pas rond dans mon entreprise, je décrochais le téléphone, je fermais la porte et je composais pour moi seul sans me préoccuper des maisons de disques, des modes. J'ai ressorti trois ou quatre chansons de cette époque pour VOX TEMPUS en 2004. Ca m'a pris du temps ! J'ai écrit aussi WHAT DO YOU NEED BUT LOVE et d'autres interprétées par JEFF SCOTT SOTO.  J'avais donc ces chansons en extra et j'ai voulu me les approprier pour changer plutôt que des les écrire pour quelqu'un d'autre. Rien que pour moi ! ...J'ai beaucoup bossé pour FRONTIERS avec TED POLEY/RIVERA, JOSH RAMOS, DANNY VAUGHN ...  FABRIZIO GROSSI qui fait désormais partie de mes amis m'a interpellé : "Hé, tu as cet album, pourquoi ne le sors-tu pas ?". Il m'a aidé pour que cela se concrétise. Je suis très occupé ! Quand tu observes ma carrière, je bosse toujours pour les autres, je les aide... Je devais tout le temps prendre un break pour eux !

 

Cela prouve que tu n'es pas égoïste !

 

ERIC RAGNO : Non ! Je ne le suis pas (rires) ! Cette musique était très populaire quand j'étais gamin.  Quand je la réécoute, je m'aperçois que c'était parfois le bassiste qui jouait avec deux doigts ! Si tu achètes un disque, tu as envie d'entendre des mélodies, des harmonies, des parties de claviers et je veux aider !

 

Décris-moi en quelques mots l'album de CHINA BLUE. De quoi traite-t-il textuellement ?

 

ERIC RAGNO : TONY MILLS en a écrit la moitié. Il parle des relations humaines, de ce que les gens vivent tous les jours : l'amour, la tristesse, la joie, les hauts et les bas... Nous n'avons rien écrit sur les démons, les dragons, les donjons et les châteaux. Nous avons juste écrit ce dont nous avons connaissance. Les gens, le bien-être ou le mal-être. Toutes ces choses qui nous concernent, tu vois ? Tout ce qui concerne la vie !

 

Voilà deux heures maintenant, j'étais en ligne avec ROBERT BERRY. Le connais-tu ?

 

ERIC RAGNO : Oui ! Il a enregistré un nouvel album THE DIVIDING LINE. Je l'ai entendu, il est excellent !

 

Alors que nous conversions, je lui ai parlé de toi. Il ne te connait pas mais je lui ai toutefois proposé de contacter FRONTIERS Records, votre label commun. Les sujets de vos textes sont proches et une collaboration pourrait peut-être naître...

 

ERIC RAGNO : Maintenant que tu as dit cela, je vais appeler ! ROBERT BERRY est très doué. Je me souviens de l'album avec KEITH EMERSON "3", un très bon disque ! Sa voix était au mieux.

 

Il a travaillé avec GTR...

 

ERIC RAGNO : Yeah ! J'adore GTR !

 

Je pense que tu devrais essayer de te rapprocher de lui. Je lui en ai parlé... Appelles-le et nous verrons !

 

ERIC RAGNO : Ayant cette information, j'aimerais bien lui parler ! Si cela se concrétise, je te donnerai un crédit spécial sur l'album !

 

C'est la moindre des choses !

 

ERIC RAGNO : (rires) Oui, je le crois...

 

Par le passé, tu as déjà collaboré avec TONY MILLS sur son album VITAL DESIGNS. Etait-il le premier chanteur auquel tu aies pensé pour l'album de CHINA BLUE ? Et pourquoi lui ?

 

ERIC RAGNO : Hum... Je bossais avec un guitariste hollandais, MICHAEL RIESENBECK, nous enregistrions des démos tous les deux bien tranquilles. On nous a envoyé (hé ! "on") à Melodic Rock. TONY en a entendu parler et nous a joints. Je ne connaissais nullement TONY et SHY et il y avait d'autres chanteurs... Après l'écoute de SHY, je me suis dit que c'était lui que je voulais entendre interpréter mes chansons. J'ai pris l'avion pour l'Angleterre pour jouer au FIREFEST avec STEVE GRIMMET et TONY était lui aussi en Angleterre pour quelques jours. Nous avons donc échangé nos points de vue et il me voulait pour son album solo. Il m'a dit qu'il était très mélodique et métal dans le style de QUEENSRYCHE et ça collait ! Il me restait deux mois avant de partir en tournée avec GRAHAM BONNET. Il nous fallait nous dépêcher et trouver les bonnes idées et j'en suis fier ! TONY a une belle voix, il est plein d'idées. Il m'a dit avoir quelques soucis avec TNT mais je ne pense que ce soit de sa faute uniquement... En tout cas, tout le monde est ravi de son job avec CHINA BLUE et lui a dit : "Quittes TNT pour CHINA BLUE !!". C'est un chic type ! C'est important !

 

TONY MILLS
Que penses-tu de sa performance dans TNT ? As-tu écouté ATLANTIS ?

 

ERIC RAGNO : Je l'ai entendu et j'ai THE NEW TERRITORY. TNT a surpris avec des choses inattendues : du folk..., des chansons dures et ils continuent avec TONY MILLS. Mais parce qu'il est un nouveau chanteur, les gens disent "oh, LE TEKRO est fou"... J'ai écouté TANGO GIRL, c'est une chanson étrange ! (rires)

 

Oui, mais elle est superbe !

 

ERIC RAGNO : Yeah !!!

 

Cela semble être un challenge pour TONY de remplacer HARNELL.

 

ERIC RAGNO : Tout à fait ! Ca a pris de l'ampleur alors que TNT fait ce qu'il a toujours fait... saisir sa chance pour innover ! Des fans ne veulent entendre que 10.000 LOVERS encore et encore. Mais TNT a aussi enregistré ORDINARY LOVER, WHAT A WONDERFUL WORLD. Ils risquent des choses inhabituelles. Je pense que TONY se fera des fans avec cela. Certains aiment d'autres pas...

 

Autant j'aime le TNT ancien que le nouveau, tout aussi surprenant qu'il soit ! TONY y assure parfaitement. C'est mon avis.

 

ERIC RAGNO : Il a beaucoup de style dans ses harmonies. Il est toujours occupé et réfléchit toujours à de nouvelles idées. Je pense que le problème des fans de TNT est le même que celui de RAMOS/HUGO avec JOURNEY ! Ils veulent entendre ce qu'ils écoutaient à l'âge de quinze ans ! Tout le monde a vieilli. En tout cas, je passe du bon temps avec TONY à discuter, devant la télé ou à boire des verres !

 

A boire ?

 

ERIC RAGNO : Du jus de pomme ! Ah, ah, ah !

 

Tu as fait le bon choix.

 

Merci. 

 

Qu'en est-il de ta relation avec JOSH RAMOS ? Vous avez collaboré sur RAMOS/HUGO mais ceci est-il le fruit d'une amitié ?

 

ERIC RAGNO : Nous avons un ami commun, un batteur. Il savait que j'étais fan de sa musique et il nous a mis en relation. Cela doit faire dix sept ans, ils voulaient faire un album plus mélodique dans le style de GEORGE LYNCH avec des parties de claviers. J'ai donc pris la route avec JOSH vers San Francisco qui possède un patrimoine musical : JOURNEY, THE STORM, STARSHIP. Pendant ce trajet de cinq heures, nous avons fait connaissance. Il m'a raconté CARLOS SANTANA, SAMMY HAGAR et tous les types prestigieux qu'il a rencontrés au long de sa carrière. Un grand moment ! Nous nous sommes rendu chez JAMIE BROWN de HARDLINE qui joue également sur RAMOS/HUGO. Nous avons composé ensemble. C'était magique, incroyable ! Nous sommes depuis bons amis et lorsque j'ai eu besoin d'un guitariste pour CHINA BLUE, je l'ai appelé. Il était très triste d'avoir perdu sa petite amie. Je l'ai invité à la maison pour Noël et nous avons passé nos journées à composer ! Nous avons passé d'excellents moments ! C'était l'année dernière et c'est devenu l'album de CHINA BLUE ! Il est vraiment devenu un ami proche, une personne merveilleuse ! Je ferai n'importe quoi pour lui venir en aide !

 

Comment as-tu choisi le reste du groupe ?

 

DOUG ODELLERIC RAGNO : J'ai rencontré le bassiste DOUG ODELL
au Melodic Rock Festival à Chicago l'année dernière et nous avons partagé la même loge au FIREFEST Festival où il jouait avec CRUNCH. Nous avons joué ensemble live avec TED POLEY cette année. La façon de jouer et aussi importante que le caractère ; la personnalité est importante... RONNY SMITH, le guitariste rythmique a joué dans un groupe peu connu dont j'étais fan : XENON. Sa rythmique est unique et structurée avec des harmonies, je voulais cela. J'ai choisi des musiciens que je connaissais et qui, je le savais, pouvaient jouer cela. PETE NEWDECK joue avec le STEVE GRIMMET BAND, c'est un batteur de HEAVY METAL. Il joue heavy  et travaille vite ! Je voulais jouer avec lui depuis longtemps. Je les ai choisis un à un, parce que c'est mon album et je fais ce qui me plaît ! Ah, ah, ah, ah ! Ce que je veux dire, c'est que si quelque chose t'appartient, il te faut choisir ceux que tu veux ! L'album est très mélodique et il sonne comme je l'imaginais... Certains l'aiment, d'autres pas... c'est ok ! Moi, je l'aime car il est ce que je voulais entendre.

 

Généralement les albums sont à l'initiative de guitaristes ou de chanteurs, est-ce simple pour un claviériste de réaliser un album en intégralité.

 

ERIC RAGNO : J'avais écrit à l'origine avec mon ami MICHAEL RIESENBECK, un guitariste hollandais qui a réalisé un album solo. Il m'a aidé à trouver des idées pour les mélodies de guitare. Je sais, c'est très orienté claviers mais j'ai été aidé par des amis. Ce n'a pas été le genre de projet pendant lequel personne ne se rencontre et ne se parle... J'ai volé à travers le monde pour tous les rencontrer et nous avons rélisé un bon boulot, je crois.         

 

Comment procèdes-tu lors de l'écriture ? Commences-tu par des textes, des mélodies ? Qu'en est-il des parties de guitare par exemple, chacun est-il libre d'apporter ses idées ?

 

ERIC RAGNO : Oh oui ! Chacun d'eux a... Ca n'aurait aucun sens de ne pas laisser des types comme JOSH RAMOS excécuter ce qu'ils souhaitent. TONY a, par exemple, de superbes idées d'harmonies. Ils sont tous très connus, ils ont enregistré bien des albums en vingt ans et le public apprécient ce qu'ils réalisent. Et j'ai écrit ce qu'ils réalisent. Honnêtement, je voulais entendre ce qu'ils font de mieux. Lorsque j'écris une chanson, je laisse le chanteur s'exprimer, je ne suis pas moi-même chanteur... TONY aurait plus écrit sur cet album si son planning avec TNT le lui avait permis. Il était trop occupé. Pour les parties de guitare que j'ai à l'esprit, je les retranscris aux claviers ou au piano. Je brode ensuite autour. J'applique basse et batterie et j'envoie mes idées en mp3. Et chacun fait ce qu'il a à faire avec... Il faut travailler avec des gens en lesquels tu peux avoir confiance. Je leur dis : "tu fais les choses comme elles devraient être". Et ils reviennent avec des performances incroyables.

 

Tu n'es pas un tyran ?

 

ERIC RAGNO : No, no !!! Je fais les choses pour les partager. Cet album, je l'ai fait pour avoir la chance de jouer avec mes partenaires préférés. C'est fou, JOSH joue plus de soli sur CHINA BLUE que sur son propre album avec HUGO ! Il était à la maison , on mangeait une pizza, je lui ai dit : "Allez, lâches-toi ! Continues, joues plus !". Et sur le disque, il y joue des choses incroyables.

 

Nous trouvons un instrumental d'ailleurs sur l'album : A LAST GOODBYE !  Tu n'es donc pas un tyran !

 

ERIC RAGNO : No !! JOSH était très triste à l'époque et je lui dit : "Faisons un titre à ce propos ! Donnes tout ce que tu as dans le coeur". D'où l'intérêt de jouer avec des gens que tu connais... Tu en es inspiré...

 

PETE NEWDECK RONNY SMITH ZANE PETERSON

Et les albums ne peuvent que gagner en qualité !

 

ERIC RAGNO : Yeah ! Et tu travailles plus dur encore pour un ami que sur un autre projet. Nous sommes restés à la maison et nous avons concrétisé ce que nous pensions et l'album n'en sonne que mieux ! Si les gens apprécient, super... sinon j'en suis désolé, il sonne comme nous sommes...

 

 Tu sembles être impliqué dans beaucoup de projets chez FRONTIERS Records. Ces demandes émanent du label ou des groupes ?

 

ERIC RAGNO : Parfois du label, parfois des groupes qui viennent à moi ou l'inverse. Comme TED POLEY, je ne savais pas qu'il avait signé chez FRONTIERS, DAVID READMAN non plus... Ce qui m'importe le plus, c'est la bonne musique. Et FRONTIERS est très bon dans ce qu'il fait. Tant en terme de promotion, de packaging. Tous ont de bons sentiments à l'égard de FRONTIERS. Je suis très fier !

 

Et de cela, je dirais que tu es très attaché à la musique européenne et en semble très influencé...

 

ERIC RAGNO : J'aime toutes les musiques avec lesquelles j'ai grandi : JOURNEY, FOREIGNER mais aussi BAD COMPANY, ASIA et tous ces groupes qui viennent d'Angleterre et d'Europe. Le Rock mélodique est maintenant bien plus présent en Europe qu'aux Etats Unis. Je me sens plus proche de cette musique et je me fais une joie de me déplacer plus en Europe pour rencontrer des artistes car la musique y est bien meilleure. JEFF SCOTT SOTO qui est aussi de mes amis est lui aussi souvent en Europe.

 

Cette musique est donc définitivement devenu une influence pour toi.

 

ERIC RAGNO : Définitivement ! Je n'aime pas du tout la musique américaine actuelle ! Ah, ah, ah !!

 

Bien qu'elle ait été très bonne dans les années 80/90, elle semble passée de mode en matière de HARD ROCK et HEAVY METAL.

 

ERIC RAGNO : Oui, c'est triste. Il n'en reste qu'AC/DC. Et GUNS 'N ROSES, personne n'a entendu l'album mais tout le monde en parle et écrit à son sujet ! Non, je préfère ce qui nous vient d'Europe. J'aime écouter ARFM, une station de radio anglaise. 

 

Autrefois, les groupes partaient à la conquête des USA, la tendance semble s'être inversée.

 

ERIC RAGNO : Oui, ils vont tous en Europe maintenant ! Oui, la musique prend un drôle de virage ici. Et, je ne sais pas ce qui va se produire avec le téléchargements et MySpace et les nouveaux modes de ventes. En tout cas, en Europe vous avez toujours le Rock ! Chaque fois que je m'y rends, je vois des types avec des T-shirts ou qui écoutent du Rock dans leur voiture. Ils sortent dans des clubs pour y écouter cette musique, ils se rendent à des festivals. Ils apprécient toujours. Cela signifie beaucoup pour moi qui joue cette musique.

 

La majeure partie du temps, tu sembles être sur la route. Est-ce une vie facile si loin de la maison et des tiens ?

 

ERIC RAGNO : C'est dur, tu sais ! J'ai deux jeunes enfants et je n'aime pas être au loin longtemps. J'essaye dans la mesure du possible d'effectuer des déplacements courts... si je le peux. Si je pars trop longtemps, j'emporte ma webcam pour les voir tous les soirs avant qu'ils n'aillent se coucher. Les voir sur l'ordinateur les aide tout comme moi. Je suis supposé tourner en Europe l'année prochaine, en Finlande et en Russie... Trois semaines ou un mois sont assez. Si cela atteint six mois, là ça devient très difficile.      

 

Je te posais cette question car sur ton site internet, on peut y voir ta famille et toi. Tu y sembles tellement attaché...

 

ERIC RAGNO : Je me préoccupes de ma carrière et la musique prend une grande partie de ma vie. Et j'aime la vie avec ceux que j'aime. Je suis très attaché aux gens. Beaucoup de musiciens sont célibataires, n'ont pas beaucoup d'amis ou ne possèdent rien. Oui, je me préoccupe de ma famille et de mes amis. Et notamment de ceux qui ont participé à cet album. Il y a beaucoup d'amour chez les artistes. Si tu es musicien, il y a de l'émotion et de la compassion. Ce n'est pas comme le métier d'un promoteur ou d'un électricien, il n'y a pas d'émotion. Tu ne dois pas avoir peur de montrer tes sentiments. J'ai emmené mes enfants à un concert de TED POLEY pour lequel je jouais. A deux mille kilomètres de la maison, ils m'ont vu jouer. Ils trouvent cela cool que papa survole beaucoup le pays.

 

Ta relève est peut-être assurée !

 

ERIC RAGNO : Oh, peut-être ! Mes parents étaint dans ce milieu quand j'étais plus jeune et ils étaient fiers de moi. J'ai voulu rentrer là-dedans. Oui peut-être le feront-ils à leur tour ou pas... Cela me va aussi. La musique, c'est cool. Comme les gens qui s'y investissent et on s'amuse énormément.

 

Tu t'es produit cette année au FIREFEST de Notthingham - UK avec TALON et DAVID READMAN...

 

ERIC RAGNO : Cette année, je n'y ai pas joué ! J'étais supposé y être pour les deux groupes. Je devais m'y envoler mais ni les groupes ni l'organisation du festival n'était dans la possibilité de me payer le déplacement...

 

Tu n'y as pas joué !? Je n'ai rien lu de cela ! Tu devais jouer deux sets sur les deux soirées !

 

FIREFEST V (2008)
ERIC RAGNO :
Effectivement ! J'ai été très déçu qu'ils ne l'aient pas fait ! Tous mes potes y étaient : TED POLEY, JEFF SCOTT SOTO, HUGO, STEVE AUGERI... Je ne pouvais pas m'y rendre ! Et non, j'étais à la maison à écrire pour DAVID READMAN. Je l'ai contacté une semaine avant ! J'étais supposé tourner un DVD et une semaine avant on m'annonce qu'on sait pas comment faire. Quand tu penses que quelqu'un travaille pour ton disque... C'est un ami...

Et le FIREFEST avait un budget limité pour amener les artistes. Il ont pensé qu'un clavier n'est pas prioritaire au même titre qu'un guitariste ou un chanteur !

 

C'est une triste situation, absolument.

 

ERIC RAGNO : Yeah !! J'étais très agacé ! J'ai même envoyé un courrier à l'organisation, les deux groupes me voulaient. TED POLEY m'avait parlé de jouer des morceaux en acoustique de DANGER DANGER, des ballades. J'aurais en fait dû jouer avec les trois mais ils ne m'ont pas fait venir...

DAVID a mes parties de claviers et il les a donc jouées par ordinateur. Mais ce n'est pas pareil. Je n'aime pas les groupes qui utilisent des bandes ou des ordinateurs pour les keyboards. C'est dur, tu sais ! Le contexte économique est difficile. Je ne blâme personne mais la décision aurait dû être prise plus tôt. Au moins, un mois à l'avance.

 

Cela dit, tu y as joué l'année dernière avec STEVE GRIMMET lors de la première soirée. Qu’as-tu pensé du FIREFEST ?

 

ERIC RAGNO : J’adore le FIREFEST  ! Je pense que c’est le meilleur festival Rock qui puisse se faire là-bas !  C’est très bien organisé et les fans y sont très intéressants, incroyable  ! Je suis vraiment déçu de ne pas avoir vu le show  et joué ! Tu y étais  en 2007 ?

 

En 2006 et 2007, les samedis. Je n’ai donc pas eu la chance de te voir puisque tu jouais le vendredi soir. Malheureusement, je dois t’annoncer une mauvaise nouvelle : PHIL ASCROFT qui fait partie de l’organisation m’a déclaré dernièrement lors d’une interview qu’il n’y aurait pas de FIREFEST VI en 2009.

 

ERIC RAGNO : Oui, je connais PHIL et SUE son épouse. Ils disent cela tous les ans ! Tous les ans, le FIREFEST c’est fini ! Ils disent :"Il n’y en aura pas de suivant.  Nous sommes fatigués, exténués… C’est trop de travail  ! ». Ah, ah, ah !!! Il y a trois semaines, il me disait : «Nous allons le refaire, une fois de plus ! ». Je serais vraiment surpris qu’ils n’en organisent pas un nouveau.

 

S’il s’en déroule un en 2009, penses-tu y être ?

 

ERIC RAGNO : (rires) Ca dépend… J’adore cette musique, j’adore ces gens, les aider de quelle que façon que ce soit mais je ne peux pas encore une fois acheter moi-même le billet d’avion pour jouer pour quelqu’un d’autre. Pour TALON, par exemple, ils enregistraient le show pour un DVD qu’ils vont vendre. Je ne peux pas payer mon avion alors qu'ils vont faire de l’argen t ! Tu vois ce que je veux dire ? C’est dingue  ! Ils sont de mes amis et eux n’ont pas eu à débourser pour leur ticket. J’aimerais moi-même y jouer avec CHINA BLUE. Avec TONY MILLS, on jouerait des titres de SHY, avec RAMOS, des titres de HARDLINE et THE STORM mais je ne peux pas leur demander de payer eux-mêmes leur billet d’avion  ! Ce serait dingue  !

 

Je vais dans ton sens puisque chacun donne de son temps et une prestation  !

 

ERIC RAGNO : Oui, c’est un job  ! Ils font venir des groupes et certains doivent payer pour. Les barmen ne travaillent pour le show gratuitement  !

 

La prochaine fois, pars à la nage !

 

ERIC RAGNO : Ah, je vais acheter un pédalo ! Tu sais, si cela se représente, j’aimerais y aller. Ce n’est pas de leur faute. L’économie est tellement tendue. Je voulais tellement y aller et deux groupes me voulaient. Je veux être reconnu dans ce milieu et je ne peux pas donner des prestations gratuites. J’y vais pour jouer et travailler !

 

J’espère qu’une nouvelle édition se tiendra et que tu y seras ! Et j’espère que cela ne reste pas le seul endroit où l’on peut te voir  ! Viendras-tu prochainement en Europe ?

 

ERIC RAGNO : J’aimerais bien. L’année dernière, je n’aurais pas pensé passer six semaines en Europe et cela s’est produit. On ne sait jamais. Tout peut changer.

 

Verrons-nous CHINA BLUE sur scène ou cela restera-t-il un projet ?

 

ERIC RAGNO : Tout le monde veut jouer. LE TEKRO de TNT veut faire son propre album solo, ils achèvent leur tournée le mois prochain et JOSH RAMOS attend d’avoir fini un album de HARDLINE.  JOSH m’a demandé voilà des semaines quand nous allions donner des concerts ou tourner. DOUG ODELL a terminé une tournée sud-américaine avec TED POLEY. Chacun va avoir du temps libre et nous souhaitons tous jouer. Nous avons parlé d’une set-list qui pourrait être formidable. Le problème est de trouver un promoteur.


chinabluegroupshotbe7.jpg
 

D’autres projets sont-ils prévus pour 2009 ?       

 

ERIC RAGNO : Je termine de travailler sur plusieurs albums dont les sorties sont prévues en 2009. Le deuxième album de LOS ANGELES. La musique est à 90% achevée. Ne restent que le chant. Ensuite, il y a un projet de PUSHKING, un groupe russe, avec lequel nous reprenons les meilleures chansons de chanteurs célèbres pour un double album intitulé DUETS. ALICE COOPER chante. Avec aussi des gars comme MICKEY THOMAS de STARSHIP, GRAHAM BONNET, JOE LYNN TURNER, STEVE LUKATHER… Il y a aussi un groupe appelé STOLEN MIRROR. J’écris en ce moment pour l’album de DAVID READMAN. Egalement SAVAGE PARADISE avec MARIO PARGA à la guitare, TONY  MARTIN de BLACK SABBATH au chant,  TIM LUCE d'ALCATRAZZ à la basse et KEVIN VALENTINE à la batterie. Cela se fait sous peu.

 

Beaucoup de travail donc !

 

ERIC RAGNO : Cela paraît beaucoup mais j’ai terminé pour ma part l’album de LOS ANGELES, il y six mois. Mais cela demande toujours du travail encore avant que l’album ne sorte.

Je cherche toujours à travailler avec de nouveaux partenaires . Je vais voir pour renconter ROBERT BERRY. Nous avons les mêmes interlocuteurs et j’ai entendu de bonnes choses à son sujet. Je vais l’appeler  ! Ce serait bien ! Excellent ! Ah  ! Ah  ! Ah  !

 

J’espère t’avoir prochainement en ligne pour un nouveau projet. C’était un plaisir !

 

ERIC RAGNO : Merci. Merci beaucoup ! Tu as été super et j’espère te parler plus encore la prochaine fois !

 

Pour conclure, un message à délivrer aux HEAVY SOUNDERS ?

 

ERIC RAGNO : Yeah !! Merci d’acheter l’album de CHIAN BLUE. C’est celui pour lequel j’ai le plus travaillé. Merci à vous tous de garder cette musique en vie, nous devons la maintenir en vie. Et si vous l’aimez, sortez et allez la chercher  ! Je vous souhaite une bonne année 2009, de bons projets. Envoyez-moi des mails pour me dire ce que vous pensez de CHINA BLUE. Je veux vraiment savoir ce que vous en pensez. Visitez mon site et vous connaîtrez mes dernières informations. Il y a toujours du neuf ! 

 

www.ericragno.com

 

ERIC RAGNO - CHINA BLUE - entretien téléphonique du 19 décembre 2008 

Publié dans Interviews

Commenter cet article