PURE REASON REVOLUTION - Amon Vincit Omnia (2009)

Publié le par HeavySoundSystem - leppard62


PURE REASON REVOLUTION avait offert un premier album prog en 2007 (THE DARK THIRD) et nous arrive deux ans plus tard avec un album... ELECTRO ! (le vent avait déjà tourné lors des prestations live du groupe). Les fans de la première heure crieront au scandale, d'autres n'y comprendront rien et d'autres encore... apprécieront en s'ouvrant l'esprit sans douleur aucune.
Doit-on parler d'un virage à 180° ou d'une progression ? En tous cas, cet album est des plus agréables à écouter et le ton est donné d'entrée de jeu avec le très "dance" LES MALHEURS).  Toutefois, les ingrédients et marques de fabrique de PRR sont bien présents : harmonies vocales de toute beauté (le duo CHLOE ALPER et JOHN COURTNEY est sublime), mélodies prog (écoutez donc ce KEEP ME SANE/INSANE)... A cela s'ajoutent des claviers aux sonorités ELECTRO flirtant avec une POP sophistiquée (THE GLOAMING) appuyée par des murs de guitares puissantes (DEUS EXMACHINA et VICTORIOUS CUPID). A l'image des SMASHING PUMPKINS (époque ADORE), PRR nous surprend avec BLOODNESS qui reste peut-être le titre le plus faible de l'album. Certaines sonorités nous emmènent même dans les 80's avec le déjà nommé DEUS EXMACHINA et DISCONNET qui a bien pu être inspiré des VISAGE ou autre ULTRAVOX avec l'album VIENNA. 
Si le groupe bénéficie d'une bonne promo (en dépis des critiques hostiles qui pourront émerger) et d'un support inconditionnel de son label, il devrait obtenir un succès bien mérité car nous avons ici un album des plus recherchés en terme de mélodies, de sons... et de grande classe. J'adhère !

8,5/10
Style : Post-Prog Electro Rock
Superball Music
Sortie : mars 2009

A écouter en priorité :
Les Malheurs, Victorious Cupid, Deus Ex Machina, Disconnect.




INTERVIEW

Publié dans Chroniques

Commenter cet article