AKENTRA interview - 7ème festival ACDM - 08/05/2010 L'Abordage Evreux

Publié le par HeavySoundSystem - Oliiver

 

Logo AKENTRA fond-noir

 


  Deutsch

 

Partenaire de la 7ème édition du festival Au Cœur Du Métal qui tiendra lieu à Evreux le 08 mai 2010, HEAVY SOUND SYSTEM vous présente l’événement et les groupes à l'affiche !

Oscillant entre fragilité et puissance, la musique d’AKENTRA se compose d’une section rythmique puissante, de guitares incisives et d’une voix pleine de féminité portant des textes empreints de noirceur et de mélancolie.

 

 

10 questions à Lucia d’Akentra, Rock Métal Gothique

 

 

Lucia

Veux-tu pour commencer te présenter et nous raconter ta carrière  musicale ?

 

La musique me tient depuis que je suis toute petite ! J’ai toujours rêvé d’être chanteuse. J’ai fait partie de la chorale à l’école, du groupe vocal jazz au lycée, puis j’ai commencé à m’intéresser au rock. On répétait dans le sous sol du bassiste ou dans la salle à manger des parents du batteur… Ensuite, c’est devenu plus sérieux. J’ai rencontré des pros qui vivaient de leur musique et ça n’a fait que confirmer ce que je voulais faire de ma vie : chanter. Ma rencontre avec Steve a été un vrai déclencheur. On a monté le projet qui est par la suite devenu Akentra et je m’éclate vraiment dans ce groupe.

 

Quels sont tes styles de musique favoris et influences ?

 

Je suis évidement très rock et métal, ca va de Marilyn Manson à Muse en passant par Lacuna Coil. J’écoute aussi d’autres choses plus pop comme Alanis Morissette ou encore Pink. Je suis aussi très Jazz à mes heures. Pour résumer, j’aime varier les plaisirs…

 

A propos du groupe :

 

Quand Steve et moi, nous nous sommes rencontrés, je pensais juste que c’était une rencontre comme tant d’autres, sans lendemain. Un ami guitariste avec qui j’avais eu l’occasion de jouer nous a présentés. Il m’a appelé en me disant qu’il connaissait un super batteur et qu’ils avaient esquissé quelques compos. Au départ, j’étais juste censée donner mon avis sur les morceaux mais je suis tombée en embuscade… Ils m’on fait écouter un premier titre, puis ils m’ont tendu un micro ! Forcément, j’y ai pris goût ! La semaine suivante, on attaquait une deuxième chanson. Quand on a eu assez de matière pour répéter, on s’est mis à la recherche de musiciens. J’officiais déjà au sein d’un autre groupe dont Steph faisait partie. Il m’a semblé naturel de lui proposer de rejoindre Akentra en tant que bassiste. On a testé plusieurs formations, mais on s’est vite aperçus que le noyau dur du groupe était Steve, Steph et moi. Pour l’enregistrement du maxi IV IV IV, nous n’étions plus que tous les 3, nous avons donc fait appel au talent de nos amis Didier Chesneau et Aymeric Ribot.

On a des gouts musicaux assez différents les uns des autres et bizarrement, on se retrouve tous dans la musique d’Akentra, faite de nos influences respectives. On ne peut vraiment pas dire qu’un autre groupe en particulier nous aie vraiment inspiré. Ce sont des petits bouts par ci par là, nos expériences qui font aujourd’hui l’identité d’Akentra.

 

 

Quel artiste avec lequel tu as travaillé ou avec lequel tu travailles t’a le plus impressionnée ?

 

Je joue avec lui et c’est Steve, mon batteur préféré ! Je n’ai toujours pas trouvé d’où il tire une telle énergie ! Il est toujours sur tous les fronts à gérer à droite à gauche, que ce soit sur le plan musical ou organisationnel ! C’est une vraie folie. A ce rythme là, ça fait bien longtemps que je serais sur les rotules !

 

Akentra

 

Comment se déroule le travail de promotion de votre mini-album et quel retour en as-tu ?

 

Pour l’instant, les retombées sont plutôt bonnes, on a pas mal de chroniques, d’interviews et diffusions radio. On s’aperçoit que notre musique plaît à un grand nombre de personnes. Le nom du groupe commence à circuler, c’est encourageant pour la suite.

 

Quelle ambiance se dégage de ce disque ? Que dirais-tu au public afin qu’il l’écoute et l’achète ?

 

Il y a plusieurs ambiances dans ce maxi. Un peu de violence par ci, une touche de mélancolie par là… Le meilleur moyen de se faire une idée, c’est de l’écouter !

 

D’où vous vient l’inspiration?

 

Pour ce qui est de la musique, ce sont les garçons du groupe qui apportent des idées de riffs, de couplets, refrains ou même parfois des morceaux complets. La mélodie de chant me vient après. Quant à savoir d’où elle vient, c’est un grand mystère ! Pour ce qui est des textes, c’est la vie de tous les jours qui m’inspire ; parfois la mienne, parfois celle des autres… Quelques fois en même temps que la mélodie j’ai un mot qui arrive et c’est parti !

 

Quel est ton titre favori du nouvel album et pourquoi ?

 

Pas facile cette question ! Je dirai « Gimme your gun ». C’est une chanson dont je ne me lasse pas. Elle donne la patate et donne envie de secouer la tête ! Le texte aussi me tient particulièrement à cœur. Je n’étais pas au mieux de ma forme quand je l’ai écrit et d’une certaine manière, ça m’a permis d’exorciser, une vraie thérapie !

 

Penses-tu apporter quelque chose de nouveau à la musique avec ce cd ?

 

Je n’en ai pas la prétention ! De toute façon, ce n’est pas notre but. Ce qui nous intéresse avec Akentra, c’est de se faire plaisir à composer et jouer nos morceaux et partager ça avec un public.

 

 

Stephane Akentra Steeve

 

 

Une tournée est-elle prévue prochainement et à quoi peut s’attendre le public ?

 

Pour l’instant, on se concentre sur l’album. On attaque l’enregistrement mi-avril 2010 pour une sortie à l’automne. On participera tout de même au Festival ACDM (Au Cœur Du Métal) prévu le 8 mai 2010 à l’Abordage (Evreux 27). Ca va nous permettre de nous dégourdir un peu et de tester nos nouveaux titres. On a vraiment hâte d’y être !

 

 

Message aux HEAVY SOUNDERS :

 

Passez nous voir sur le site, le myspace et encore mieux, en concert ! On vous garde une place au chaud chez Akentra ! A bientôt !

 

 

AKENTRA interview - 7ème festival ACDM - 08/05/2010 L'Abordage Evreux

 

 

 

  www.akentra.com

 www.myspace.com/akentra 

 

 

Festival ACDM 7ème édition - 08/05/2010 L'Abordage Evreux


 

 

ACDM-2010

 

 

 

 

 

Retour haut de page:

Publié dans Interviews

Commenter cet article