BROTHER FIRETRIBE - Live at Apollo (2010) – SPINEFARM Records – HEAVY SOUND SYSTEM

Publié le par HeavySoundSystem - Oliiver


 


BROTHER FIRETRIBE (Finlande) de retour de tournée européenne (en première partie de PAIN) a enregistré à domicile son premier live devant un public entièrement dévoué à sa cause !  Trop peu connu chez nous, retenons que ce groupe détient en son sein un guitariste du nom de Emppu Vuorinen, le même qui évolue chez NIGHTWISH et ALTARIA ! Les fins  connaisseurs auront déjà apprécié les deux albums False Metal (2006) et Heart Full Of Fire (2008), pépites d’AOR !  Ils se frotteront les mains à l’idée d’en entendre les versions live.

LIVE AT APOLLO n’est autre que  le condensé des hits que BROTHER FIRETRIBE a enregistré auparavant en studio (Valérie, I am Rock, Runaways…). Il prouve que la formation prend un réel plaisir sur scène à délivrer avec efficacité ses mélodies, ses gros choeurs. Son public est des plus réceptifs et le lui rend bien à gorge déployée. Il faut dire que Pekka Ansio Heino (chant) s’y prend habilement en communiquant avec son assistance. La jolie Anette Olzon de NIGHTWISH vient faire monter la température de quelques degrés encore en partageant le chant avec Pekka sur l’énergique Heart Full of Fire.

Le mix de ce live laisse apprécier la performance de chacun des musiciens et choristes qui viennent appuyer les refrains. Un live très coloré et enchanteur qui est une fête ! Celle de la mélodie !


 

Brother Firetribe - Live at Apollo (2010) - CD/DVD

8/10

Style : AOR

 

Artist-2497178-Spinefarm_logo_1200d1E33E3.jpg

SPINEFARM Records

Sortie :17.02.2010

 



A écouter en priorité : Break Out , One Single Breath, Midnite Queen, Heart Full Of Fire, I am Rock



Tracklist:


01. Who Will You Run To Now
02. Runaways
03. Wildest Dreams
04. Midnite Queen
05. Game They Call Love
06. One Single Breath
07. Play It From The Heart
08. Chasing The Angels
09. Going Out With A Bang
10. Break Out
11. I’m On Fire
12. Heart Full Of Fire
13. Valerie
14. I Am Rock

Publié dans Chroniques

Commenter cet article