RICHIE KOTZEN – Bootlegged In Brazil - DVD(2008)

Publié le par HeavySoundSystem - leppard62

   

Voilà quelques mois sortait le cd LIVE IN SAO PAULO et son petit frère arrive aujourd’hui en DVD : BOOTLEGGED IN BRAZIL. C’est ici la première vidéo live de RICHIE KOTZEN en solo. Voilà déjà le premier avantage de l’objet… Le deuxième est que cette performance est filmée dans une petite salle, ce qui donne un côté très intimiste. Le titre du DVD prend tout son sens lorsque l’on comprend que le concert a été filmé avec peu de caméras depuis des angles dans lesquels nous aurions pu être nous-mêmes en tant que spectateur.
Pour ce qui est de la musique, nous sommes loin des répertoires dans lesquels nous avons vu le sieur RICHIE évoluer (POISON ou Mr BIG). Ce sont plutôt des 70’s que se dégagent les influences… BAD COMPANY, FREE, CREAM ou encore VAN HALEN. La chaude voix de RICHIE et son jeu de guitare nous projettent donc dans un registre que nous avons rarement coutume d’entendre et ceci n’est pas désagréable ! Il nous délivre pendant un peu plus d’une heure quelques-uns de ses classiques dont GO FASTER et FAITH extraits de son dernier album studio. Sur scène, notre guitariste n’est pas frimeur pour un sou. Il n’est pas question de démonstration à la «regarde comme mes petits doigts dévalent vite le manche de ma gratte» mais plutôt d’un semblant d’une jam bien cool et pleine de feeling entre potes qui prennent du bon temps. Le meilleur exemple est le break de SO COLD pendant lequel on ressent un vif plaisir à jouer de la part des musiciens (JOHNNY GRIPARICH à la basse et DAN POTRUCH à la batterie) et une grande complicité. Le public apprécie largement la prestation et entre en communion avec le groupe sur le sublime HIGH !
A défaut de ne pas avoir vécu cette dite communion, ce DVD en est un très bon substitut !
Demandez-le au Père Noël !

Bonus footage : interview de RICHIE KOTZEN et le groupe backstage, photos avec en fond sonore l'excellent FOOLED AGAIN.

8,5/10
Style : Melodic Hard Rock
FRONTIERS Records
Sortie : 5 décembre 2008

Publié dans Chroniques

Commenter cet article