GREAT WHITE - Rising (2009)

Publié le par HeavySoundSystem - leppard62

 


La tragique soirée du 20 février 2003 au night club The Station de Rhode Island avait fait sombrer LE GRAND BLANC au fond de l’océan (une centaine de spectateurs et le guitariste TY LONGLEY périrent dans l’incendie). Jamais nous n’aurions pensé voir le requin refaire surface. Pourtant en 2007, contre vents et marées, le squale repassait à l’attaque avec l’album fort bien salué, BACK TO THE RYTHM. Deux années plus tard, JACK RUSSEL et son fidèle compagnon, le très efficace MARK KENDALL (guitare), sont de retour et accompagnés des deux « ex-ex-membres », AUDIE DESBROW (batterie) et MICHAEL LARDIE (guitare et claviers) et d’une nouvelle recrue à la basse SCOTT SNYDER.
RISING, ce nouveau disque, porte bien son nom car on voit ici le grand GREAT WHITE émerger de nouveau ! Le GREAT WHITE des grands jours ! JACK IS BACK ! Et JACK RUSSEL n’est pas peu fier de l’annoncer lui-même (DANGER ZONE).
Une petite intro bluesy et hop, c’est parti avec ce SITUATION bien rock’n’roll et rentre-dedans qui pourrait honorablement ouvrir les sets du groupe en live. Pour bien faire monter la mayonnaise, ALL OR NOTHIN’ poursuit les festivités sous influence AC/DCienne par sa rythmique et son solo. Suivent deux titres qui prouvent que GREAT WHITE peut encore évoluer dans son style en y apportant de nouvelles sonorités et de nouveaux feelings. Deux titres que l’on pourrait qualifier de « commerciaux » : I DON’T MIND aux claviers omniprésents et ce SHINE léger et plein de fraîcheur comme l’est également IS IT ENOUGH. GREAT WHITE n’en oublie pas moins la musique colorée de blues comme il l’aime : LAST CHANCE et SANCTUARY, ballades dans la tradition US. Et puisqu’il est question de ballades, n’oublions pas ONLY YOU CAN, douceur aux influences LED ZEPPELIN. 
Le requin sait aussi et encore montrer ses dents menaçantes et incisives avec le rapide DANGER ZONE et le heavy DOWN ON THE LEVEL. Et comme il devenu coutume, la reprise (bonus track) est au rendez-vous et a cette fois pour nom LET’S SPEND THE NIGHT TOGETHER. Après LED ZEPPELIN, les WHO, HUMBLE PIE, ANGEL CITY…, les STONES ! Une cover fort bien interprétée encore.  
Notez que l’ami JACK n’a jamais aussi bien chanté, il nous apporte ici et là des modulations auxquelles il nous avait peu ou pas habitués. A l’écoute de ce RISING, vous ne pourrez que mordre à l’hameçon. Ne le laissez donc pas passer au travers de vos filets !  


9/10
Style : Hard Rock



Sortie : 13/03/2009


A écouter en priorité :

SITUATION, ALL OR NOTHIN’, DANGER ZONE, SHINE

 


JACK RUSSELL INTERVIEW
Cliquez sur le logo !

 

 

Publié dans Chroniques

Commenter cet article