ABINAYA - Corps (2009) - Rebel Music, Brennus

Publié le par HeavySoundSystem - Oliiver






Une rythmique des plus originales (batterie/percussions tribales), une ambiance NOIR DESIResque, un léger souffle MATMATAHesque, trois ingrédients essentiels pour vous transmettre (ABINAYA signifie transmettre en langue indienne) de bonnes vibrations transcendantes sur des textes des plus inspirés dans  la plus belle langue, celle de M. Charles Baudelaire...
Gagnons du temps et allons à l'essentiel sans passer par la case biographie. Non, pas que cela m'indiffère (loin de là !), mais IGOR (le chanteur et guitariste de cette formation d'Ile-de-France) vous raconte tout dans une HSS interview
Parlons donc de CORPS. Lors d'une rencontre, il est dit que les trente premières secondes sont primordiales pour la suite... Je dois avouer qu'à mon premier contact (la première écoute) avec ABINAYA, j'ai pensé "ouille, je ne le sens pas musicalement !". Mais très vite, je me suis concentré sur le texte du titre d'ouverture (Corps) et je me suis dit "hé, pas mal". Puis, le disque s'est déroulé sans que j'en écoute la musique mais les textes ! Certains vindicatifs et reflétant la dure réalité d'un monde pourri ("Enfants d'Orient", "Les chars de police", "Les labels"), d'autres étant plein de poésie ! Oui de poésie ! "Regarder le ciel" est  "Le dormeur du val" moderne, "Partir puis revenir" est une sublime ode à l'amour. Lorsque les sujets sont plus graves, les paroles y restent également poétiques ("L'homme libre", "Résiste"). Quel talent d'écriture, je suis conquis ! - (track by track video ici) - Alors que des profs donnent des cours de messages SMS en collège (véridique !) et que l'on hurle à la décrépitude de l'orthographe et de la grammaire, il est bon de voir que certains maîtrisent encore notre langue avec la plus grande aisance. La langue de Baudelaire ! Et Charles (dont Igor Achard est fan) doit être heureux d'écouter ABINAYA là où il est.  "La mort des amants" est une adaptation sublime de ses écrits (Les fleurs du Mal) à écouter inlassablement en boucle. La cerise sur le gâteau et autre ode à l'amour bouleversante !   
Vous l'aurez compris, les textes sont la force d'ABINAYA. Et musicalement ? Je vous laisse seuls juges avec le player ci-dessous !      
Un coup de coeur !

ABINAYA - Corps (2009)
8/10
Style : Rock Metal à textes

REBEL Music - BRENNUS
Sortie : 03/2009

A écouter en priorité :
L'homme libre, Partir plus revenir, Résiste, La mort des amants, Regarder le ciel.
































Publié dans Chroniques

Commenter cet article