HEADCHARGER - The End Starts Here (2010) - XIII BIS RECORDS - HEAVY SOUND SYSTEM

Publié le par HeavySoundSystem - Oliiver

m cce31b4f23c547c3956977f5265abc62


HEADCHARGER apporte avec ce troisième album de la fraîcheur dans notre paysage musical français avec un Heavy Rock catchy à tendance stoner. Outre hurlements et autres grognements, le chanteur SEB offre également en chant clair (posé à bon escient dans l'articulation de l'album) une prestation honorable pleine d'harmonies modulées et maîtrisées sur nombres de refrains. Sa voix s'allie parfaitement à l'ensemble des orchestrations  qui se veulent heavy à souhait : guitares tranchantes  soutenues par une rythmique bétonnée.

HEADCHARGER nous amène également quelques hits plus conventionnels ("The end starts here", 1000 tides) que vous pourriez fredonner toute la journée. Si vous en arrivez à cet état, c'est que le groupe est parvenu à ses fins : vous accrocher !

Cependant, il vous sera nécessaire d'écouter l'album à plusieurs reprises pour bien l'intégrer et l'apprécier à sa juste valeur.

En effet, un sentiment de répétition et de lassitude s'instaure (les six ou sept premières plages passées) lors des deux premières écoutes. Il s'estompera très vite car la deuxième moitié du disque comporte elle aussi son lot de perles (ex : "Be my Betty Page").

Dans un registre plus cool, "Harvey Keitel's syndrom" jouée en grande partie à la guitare sèche ou "Would you ?" très US avec son harmonica. Avec de telles compositions, HEADCHARGER n'a pas à rougir devant des groupes de notoriété mondiale établie !

 

Un album de Power Rock mélodique pour bien commencer l'année !  

 

 

HEADCHARGER - The End Starts Here (2010)

7/10

Style : Heavy Power Rock à tendance Stoner 

XIII Bis Records

 

Sortie : 25/01/2010  

A écouter en priorité : The end starts here, Breathe out, Harvey Keitel's syndrom, Would you ?

 

 


Intoxicated
The end starts here
Without a nation
Breathe in
Breathe out
Down my neck
Harvey Keitel's syndrom
Would you ?
1000 tides
The invention of solitude
The gambler
Be my Betty Page
I hate myself and I want you back
Something someone

HEADCHARGER interview - The End Starts Here (2010)

 

 

Headcharger

 

 


Publié dans Chroniques

Commenter cet article