PARADISE LOST - Faith divides us, death unites us (2009) - Century Media

Publié le par HeavySoundSystem - Oliiver


Vingt années de carrière ont permis à PARADISE LOST de se tailler une bien belle réputation et de se voir remettre le titre d’initiateur du METAL GOTHIC.

La vie de Paradise Lost s’apparente à celle d’un homme qui grandit. Il vit au rythme de cycles :

- l’enfance (de Paradise Lost à Icon) au terme de laquelle le caractère est forgé (Draconian Times),
-  l’adolescence avec la puberté (One Second), avec ce qu’elle comporte de «rébellion» (Host) et de recherche de soi (BIN, Symbol of Life),
- la maturation : de la majorité à la trentaine avec une réflexion sur soi-même, une remise en question (Reflection), une mise au point...
- la maturité de l’adulte : l’affirmation de soi pour ne garder que le meilleur (Paradise Lost, In Requiem), 
- la crise de la quarantaine pour se retrouver une nouvelle jeunesse (Faith divides us, Death unites us).

Depuis One Second, avec Host et les albums qui ont suivi, nous avions eu droit à une très belle innovation, puis une remise en question (?) avec Paradise Lost et In Requiem qui restent de bons compromis entre One Second, Symbol of Life et Draconian Times...

PARADISE LOST vit-il aujourd’hui sa crise de quarantaine ?  Au prime abord, il ressort de  « Faith divides us, death unites us » , une ambiance sombre avec un Nick gueulard et l’on en vient à se demander pourquoi avoir provoqué tant de mutations pour un retour en arrière ? IN REQUIEM nous donnait déjà cette tendance... Une certaine déception se fait alors ressentir. Pourquoi tant d’efforts pour en arriver là ?

Après plusieurs écoutes, le chant de Nick parait plus clair qu’il n’a été perçu lors de la première (cela dit pourquoi persiste-t-il à hurler ? Il est si bon lorsqu’il chante !). L’ambiance reste sombre, voire mélancolique.  La déception s’estompe toutefois au fil des écoutes. Même sentiment qu’à l’écoute de In Requiem lors de sa sortie. Le ton s’est encore durci.

Greg Mackintosh traduit toujours aussi bien par ses mélodies inimitables les sentiments que sont la mélancolie, la tourmente... contrebalancés efficacement par le chant rageur de Nick Holmes qui nous extirpe d’un état dépressif ambiant. Un combat pour, une colère contre la vie qui nous mène quelques soient nos croyances au même lieu, tous unis ! 

PARADISE LOST tient la pleine forme  et offre en 2009 ce qu’il sait faire de mieux ! La boucle est bouclée.


PARADISE LOST - Faith divides us, death unites us (2009)
7/10
Style : Gothic / Doom Metal

Century Media


Sortie : 25/09/2009

A écouter en priorité : As Horizons End - I remain
Faith divides us, Death unites us - Last Regret.



Tracklisting :

01. As Horizons End
02. I remain
03. First Light
04. Frailty
05. Faith divides us, Death unites us
06. The Rise of Denial
07. Living with Scars
08. Last Regret
09. Universal Dream
10. In Truth



PARADISE LOST interview
video
Paris - 27/08/2009

Cliquez ci-dessous :

PARADISE LOST interview 2009










































Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article