REECE - Universal Language (2009) - Metal Heaven

Publié le par HeavySoundSystem - Oliiver

 

 

 

DAVID REECE... Cela vous parle ? Nan ? Remember, il avait enregistré EAT THE HEAT avec le groupe ACCEPT en 1989. Venant de LA, l'américain avait pour objectif de remplacer feu le sieur DIRKSCNEIDER... Le groupe prenait alors une nouvelle direction musicale sur une courte durée !

Depuis DAVID REECE a officié dans le groupe BANGALORE CHOIR et est devenu le chanteur du groupe suédois GYPSY ROSE.

En 2008, il commence à écrire ce qui deviendra son premier album solo avec ANDY SUSEMIHL - guitariste, producteur (ex-UDO, le monde est petit !). Pour compléter l'équipe, il fait appel à JOCHEN FÜNDERS - basse (HOLY MOSES) qui lui est présenté par le déjà nommé ANDY et STEFAN SCHWARZMANN - batterie (ex-ACCEPT, le monde est décidément petit !).

Ce premier album solo donc, UNIVERSAL LANGUAGE, est un disque teinté de Hard Rock mélodique US plein de groove, de bonnes parties de guitare et d'un chant puissant. Les fans de WHITESNAKE pourront y trouver leur compte également tant on sent une forte influence COVERDALE à la fois dans le chant et l'écriture musicale. Nous parlons ici du côté Rock du Serpent et donc sans le blues.  Ici et là quelques gimmicks sont à remarquer, pas de doute ! Chaque titre fait mouche avec son refrain accrocheur épaulé d'un bon riff heavy. 

Pourtant peu convaincu lors des premières écoutes, j'affirme aujourd'hui que ce coup d'essai est concluant. Un album qui pourrait faire partie de ma playlist de l'année !     

 

 

REECE - Universal Language (2009)

8/10

 

Style : Classic Hard Rock



Sortie : 28/08/2009

 

A écouter en priorité :

 

BEFORE I DIE, FLYING CLOSE TO THE FLAME, I'LL REMEMBER YOU, RESCUE ME

 


 

 

 

Track list:
1. Before I Die, 2. All The Way, 3. Flying Close To The Flame, 4. Fantasy Man, 5. The River,
6. I’ll Remember You, 7. Rescue Me, 8. Once In A Lifetime, 9. We Were Alive, 10. Flesh And Blood,
11. Queen Of My Dreams, 12. Yellow

 

 

 

 

vocals: David Reece

guitars: Andy Susemihl

bass: Jochen Fünders

drums: Stefan Schwarzmann







   
Retour liste chroniques : Votre avis, votre chronique  :

 Cliquez !

 

Cliquez !

   






































Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article