ERA NOVA interview - Children of Alcyone (2010) - HEAVY SOUND SYSTEM

Publié le par HeavySoundSystem - Oliiver

 

ERA-NOVA-Logo

 

La région nantaise nous apporte un nouveau fleuron (le mot est bien pesé !) en matière de Heavy Metal mélodique made in France : ERA NOVA !  

CHILDREN OF ALCYONE est le premier album de cette jeune formation qui peut sans aucun complexe concurrencer des groupes de notoriété internationale, voire d'en coiffer certains au poteau !

Pierre Chauty (claviers), Andréas Martin (chant), Christophe Buys (guitares) se présentent à vous et vous décrivent ce cd qu'il vous faut absolument acquérir !


uk-flag.jpg DRAPEAU_ALLEMAGNE.gif

 

Voulez-vous pour commencer vous présenter et nous raconter votre carrière  musicale?

 

Pierre : J’ai 22 ans et je suis le clavier du groupe Era Nova. Je fais de la musique depuis que j’ai 6 ans. J’ai commencé de manière très classique par des cours en école de musique pendant 7 ans. Après, j’ai touché aux synthés et continué tout seul, sauf récemment où j’ai pris des cours de piano jazz. En parallèle, j’ai vécu avec mes frères ma première expérience de groupe à partir de 2001, avec Nutshell qui est devenu par la suite Midwinter. Nous avons sorti deux albums jusqu’ici, enregistrés en 2003 et 2005, mais le groupe est en pause depuis un certain temps, faute de temps et d’argent. En 2005, j’ai rejoint Era Nova grâce à Manard, qui était aussi dans Midwinter.

 

Andréas : Salut ! Je m’appelle Andréas, j’ai 24 ans et j’adore le foot ! J’ai commencé à chanter à 15 ans dans ma chambre en essayant d’imiter les Red Hot Chili Peppers. Mon premier groupe de rock s’appelait les Sticking Plaster, on faisait surtout des reprises. J’ai ensuite débarqué à Nantes et j’ai rejoint Era Nova en 2003. En parallèle à ça, j’ai écrit pas mal de chansons très personnelles sans jamais vraiment vouloir les jouer sur scène. En 2007, j’ai créé Andréas & Nicolas avec Nicolas Patra, le chanteur d’Ultra Vomit. Depuis 2009, je joue dans le groupe de reprises Rage Against The Peppers .

 

Chris : En ce qui me concerne, j’ai commencé la musique, il y a 12-13 ans. J’ai pris des cours de solfège quand je devais avoir 10 ans, je crois. J’ai aussi fait un peu de piano. Mais à l’époque, cela ne me passionnait pas des masses. J’ai toujours vu la musique comme un loisir. Suivre des cours était pour moi une vraie plaie. J’avais l’impression d’être à l’école, ce qui ne me plaisait guère. J’ai commencé à vraiment m’intéresser à la musique vers 17-18 ans en m’achetant ma première guitare et mon premier ampli. A l’époque, je m’amusais à jouer des morceaux de Nirvana ou Metallica. Mais, j’ai rapidement voulu expérimenter la composition. C’est ce que je préfère faire. Après quelques petits groupes montés sur le tas, j’ai posé les bases d’Era Nova qui s’appelait Road to Pacifica avec les membres d’origine. Quand, je dis les bases, ce sont les idées de chansons, le style de musique etc….... Les débuts ont été difficiles car, tout le monde n’avait pas la même motivation. Celui qui a tiré Era Nova vers le haut, c’est Andy. Quand, il est arrivé fin 2003, j’avais comme un petit sentiment d’euphorie car, j’avais enfin quelqu’un sur qui je pouvais m’appuyer dans le groupe, une personne qui avait envie d’avancer dans la même direction que moi. Durant l’année 2004, nous avons joué deux fois au Floride à Nantes et une fois à l’Olympic ( pour la finale régionale) dans le cadre du festival Emergenza. Puis Manard est arrivé à l’été 2004. Là encore, j’ai su tout de suite que ça allait coller. En juillet 2005, nous avons sorti notre première et unique demo «Sin Eater». C’est à ce moment-là que le groupe s’est rebaptisé de manière définitive Era Nova. Notre précédent nom appartenait déjà à un groupe de heavy qui était basé dans le sud de la France. A la fin de l’été de la même année, Ben est arrivé pour remplacer notre précédent bassiste, Steven. Nous avions pas mal de goûts musicaux en commun, le courant est bien passé tout de suite. Quelques semaines plus tard, Pierre nous a rejoints aux claviers. C’est le line-up qui est toujours d’actualité à une exception près, Greg Dutein « Gru », ancien bassiste d’Ultra Vomit est venu nous rejoindre. Nous sommes maintenant 6. Notre album sortira le 12 avril prochain et les prmeières retombées sont bonnes, j’espère que cela va continuer.


ERA NOVA Photo 2

 

Quels sont vos styles de musique favoris et influences ?

 

Pierre : J’aime quasiment tout. Et quand je dis tout, c’est vraiment tout. Je peux passer sans problème du hip-hop au black metal, en passant par de l’électro ou même de la pop. Seulement, dans chaque style, je suis très sélectif. Après, j’ai mes préférés, principalement le rock (Queen, Pearl Jam, Faith No More…). Niveau métal, je préfère de loin le heavy thrash (Metallica, Machine Head, Nevermore…) voire des trucs encore plus rentre-dedans (Textures). Ma limite est généralement l’absence totale de mélodie.

Après, en ce qui concerne mes influences, c’est également assez varié… Pour le clavier, je m’inspire principalement de gens comme Roddy Bottum (Faith No More) ou Yoshiki (X-Japan), voire de Depeche Mode pour le côté électro ou de compositeurs plus classiques comme Joe Hisaishi ou Craig Armstrong.

 

Andréas : Je ne sais pas si j’ai un style de musique favori, j’ai plutôt des artistes favoris, je citerais les Red Hot Chili Peppers, Rage Against The Machine, Blink 182 (eh oui !)…Dans le Metal, j’adore Metallica, Iron Maiden, Rhapsody, Angra…et je trouve que la chanteuse de Within Temptation est belle.

 

Chris : Je suis principalement axé Metal, rock et dérivés, Pour te donner des exemples en matière de Metal, j’aime bien Metallica, Testament, Annihilator, Stratovarius, Angra, Pagan’s Mind, Edguy, Evergrey. Pour ce qui est du rock, j’aime bien, les Red Hot, Nirvana, Police, U2, Pink Floyd ( High Hopes, un morceau dantesque). J’ai les deux premiers albums des Foo Fighters aussi. J’aime bien les musiques de film en général (Ennio Morricone, John Williams….).

 

A propos du groupe :

 

Pierre : je vais laisser Chris présenter le groupe, il en saura plus que moi vu que c’est le seul membre fondateur qu’il reste à l’heure actuelle !

 

Andréas : Désolé je suis idiot je ne comprends pas la question. Demandez à Christophe Buys !

 

Chris : Era Nova est né à la fin de l’été 2002, Comme le précise Pierre, je suis le seul membre d’origine. Je pense que quand on veut bâtir un projet solide, cela prend toujours du temps. Le groupe s’appelait Road to Pacifica à l’époque. Andy est arrivé fin 2003. C’est à ce moment-là que le groupe a réellement démarré, je pense. Nous avons eu une année 2004 assez riche en participant au festival Emergenza. Nous avons eu la chance de participer à la finale régionale à l’Olympic à Nantes. C’est un bon souvenir. A l’été 2004, Manard est arrivé, là encore grâce à lui le groupe a de nouveau avancé. En 2005, Nous avons sorti notre prmière et unique demo « Sin Eater ». Nous avons ensuite travaillé pas mal pour la réalisation de cet album que nous avons enregistré en 2008. Il nous a fallu être prêts et ensuite faire des démarches auprès de labels. Pervade Productions nous a répondu favorablement. C’était vraiment une super nouvelle pour nous. C’est surtout la recherche qui nous a pris du temps, le reste est allé plus vite. Il a fallu faire la séance photo, la jaquette de l’album etc… C’est très fastidieux. Mais nous sommes arrivés un peu au bout du tunnel et on est tous très contents de pouvoir sortir notre premier album.

 

Quel artiste avec lequel vous avez travaillé (ou avec lequel vous travaillez) vous a le plus impressionnés ?

 

Pierre : Pierre-Emmanuel Pélisson (Maladptive, ex-Heavenly, Civilization One), avec qui Midwinter a enregistré ses deux albums, est un excellent musicien et un très bon ami. Manard, notre batteur, m’impressionne globalement à chaque répétition, même si je commence à être habitué ! Enfin, Neb Xort (Anorexia Nervosa), qui a enregistré, mixé et masterisé l’album d’Era Nova, est un producteur hors pair et toujours de bon conseil. Travailler avec ces trois personnes a toujours été un pur bonheur.

 

Andréas : Benoît Roux alias Neb Xort ! C’est le mec qui nous a enregistrés et il a vraiment fait partie du groupe pendant la réalisation de l’album. Il en a passé du temps dessus, j’espère qu’il ne nous en veut pas. Il est vraiment incroyable, il entend des trucs que personne n’entend et ses remarques sont toujours constructives. C’est aussi dans son studio que s’est fait l’enregistrement de l’album d’Andréas & Nicolas.

 

Chris : Le seul artiste que j’ai côtoyé, c’est notre ingénieur-son Neb Xort ( claviériste d’Anorexia Nervosa ). C’est un super producteur très objectif dans les conseils qu’il t’apporte. Il nous a beaucoup aidé lors des sessions studio. Je le conseille vraiment à tous ceux qui souhaitent avoir du bon son.

Je rejoins  aussi Pierre sur Manard. Je me souviens de notre première répétition. Je lui ai joué « Neverending War » et je lui ai dit de rentrer comme il voulait sur le morceau. Je dois dire qu’à l’époque, j’avais été impressionné. J’allais pouvoir mettre en application toutes les idées musicales que j’avais.

C’était génial.

 

Comment se déroule le travail de promotion et quel retour avez-vous à propos du nouvel album ?

 

ERA-NOVA-CoverPierre : Pour l’instant, on a eu trois chroniques particulièrement élogieuses, ce qui nous fait extrêmement plaisir ! Pour être tout à fait honnête, je ne m’attendais pas à des critiques aussi dithyrambiques… Rendez-vous compte, certains ont dit qu’on faisait mieux que Gamma Ray (rires) ! Ca paraît un peu surréaliste mais si certaines personnes pensent de la sorte, ça ne peut qu’être un bon signe pour la sortie de l’album… Un grand merci, en tout cas !

Après, pour ce qui est de la promotion en tant que telle, notre label Pervade a tout organisé et les chroniques vont petit à petit se succéder, de même que les interviews… Je commence à avoir l’habitude de ces phases-là, après les deux albums de Midwinter (également sortis chez Pervade / Thundering). C’est parfois fastidieux mais absolument nécessaire.

 

Andréas : Euh… j’en sais rien pour la promotion. Les premières chroniques sont très positives et on est content. Jusqu’ici, je n’avais que le retour de mes proches, là, ça devient carrément plus probant !

 

Chris : C’est toujours une grande appréhension pour moi. Nous avons trois excellentes chroniques, les retombées sont bonnes. Mais, ce n’est que le début, alors j’attends toutes les autres chroniques et j’espère que tout cela va se confirmer.

 

Quelle ambiance se dégage de ce nouveau disque ? Que diriez-vous au public afin qu’il l’écoute et l’achète ?

 

Pierre : Children of Alcyone est un album de heavy metal très varié, mélodique, puissant… Je pense que grâce à l’immense travail de Neb Xort, la production n’a pas grand-chose à envier à certains grands groupes étrangers. Dans ce style, c’est un élément primordial. Pour le reste, je préfère renvoyer les lecteurs aux diverses chroniques disponibles sur le net pour se faire une idée, voire les diriger vers notre MySpace ou Deezer pour écouter tout ça. Sinon, j’ai peur de paraître prétentieux (rires).

 

Andréas : L’ambiance qui se dégage, c’est une atmosphère de fureur et de mystère. Ce sont les deux mots que j’emploierais  pour qualifier l’album, donc aussi pour inciter le public à l’écouter et à l’acheter.     

 

D’où vous vient l’inspiration ?

 

Pierre : Je vais laisser Chris répondre à cette question, c’est lui le principal compositeur d’Era Nova. Pour mes parties de clavier, j’ai parlé de mes influences…

 

Chris : Yes, je ne vais répondre que pour la partie instrumentale, Andy s’occupera des textes vu que c’est son domaine.

Expliquer comment on trouve des idées de riffs, d’arrangements, c’est toujours difficile. En ce qui me concerne, j’ai toujours l’idée du morceau dans ma tête. Les idées ne me viennent jamais en jouant de la guitare. Cela peut venir, d’un disque que j’ai entendu, d’un film que j’ai vu, de mon état d’esprit du moment. Quand, j’ai la totalité du morceau en tête, je l’enregistre sur mon PC sur lequel, j’ai tous les logiciels qu’il me faut. Je fais la programmation de la batterie, les grattes rythmiques et leads et éventuellement quelques arrangements claviers si j’ai une idée autrement, je laisse directement Pierre s’en occuper.

Ensuite, je fais un mixage du tout et j’envoie ça au reste du groupe pour avoir leur ressenti. C’est important que tout le monde prenne plaisir à jouer les morceaux.

Andy s’occupe ensuite de la partie chant.

 

Andréas : Chris compose très bien ces morceaux et trouver une mélodie pour le chant devient tout-à-fait naturel pour moi. Il sait faire des p****** de solo et des riffs qui s’enchaînent à cent à l’heure mais il sait aussi plaquer quatre accords peinards pour me laisser une grande liberté au chant. J’ai écrit les paroles  en m’inspirant de la nouvelle co-écrite par ma mère (Michelle Martin la légende), Chris et moi : sur une planète inconnue, à une époque indéterminée, une héroïne venue on ne sait d’où prend la tête de l’armée de libération du peuple Orus, et affronte en combat singulier le chef de l’armée ennemie... Pour l’écriture des paroles, je ne dissocie jamais le sens de la musicalité. Parfois il y a un mot que j’adore et il faut absolument que je l’insère dans les paroles car après c’est trop cool à chanter.

 

Quel est votre titre favori du nouvel album et pourquoi ?

 

Pierre : Je crois que c’est la chanson éponyme, Children of Alcyone. C’est le titre le plus progressif, et c’est celui-ci dont je suis le plus fier au niveau des arrangements claviers. Ca devait être un titre très atmosphérique donc les claviers avaient un rôle important pour ça. C’est une fausse ballade qui réserve pas mal de surprises dans sa structure, un morceau qui reste puissant avec une bonne mélodie de chant.

 

Andréas : C’est difficile, ça dépend de mon humeur mais comme ça je dirais aussi Children Of Alcyone. C’est la plus parfaite selon moi. Le motif de guitare inventé par Chris sur l’intro est vraiment original. J’aime beaucoup ce que fait Pierre aux claviers également. Je crois que c’est celle que j’ai le plus écoutée. Au niveau du texte, c’est également la plus mystérieuse.

 

Chris : Hum… Je les aime bien tous en fait. C’est difficile à dire comme ça.

 

ERA NOVA Photo

 

Pensez-vous apporter quelque chose de nouveau à la musique avec ce cd ?

 

Pierre : Je n’ai pas cette prétention et je vois mal comment quiconque pourrait affirmer une telle chose.

 

Chris : Je rejoins Pierre, je ne pense pas qu’Era Nova ait pour vocation d’apporter quelque chose. Il y a beaucoup de groupes qui existent maintenant et la musique est une chose tellement subjective. Elle n’agira pas de la même façon sur chaque auditeur.

 

Andréas : Je pense qu’en règle générale, tu crées quelque chose qui selon toi n’existe pas. Après, on ne prétend pas révolutionner la musique mais simplement faire ce qu’on aime.

 

Une tournée est-elle prévue prochainement et à quoi peut s’attendre le public ?

 

Pierre : Nous allons bientôt recommencer les répétitions en vue d’éventuels concerts. Ca dépendra surtout des opportunités. Nous ne roulons pas sur l’or et nous ne pouvons pas tout nous permettre, notamment au niveau des déplacements. C’est le lot de tous les groupes amateurs. Chacun a ses occupations, dresser un planning est difficile et souvent les offres ne sont pas légions en France. Cela dit, dans l’absolu nous aimerions faire des concerts un peu partout ! Nous verrons bien, tout sera annoncé en temps et en heure.

 

Chris : Comme le dit Pierre, nous n’avons pas de gros moyens. Nous avons tout d’abord besoin de répéter, c’est important. Ensuite, effectivement, cela dépendra des opportunités et des plannings de chacun. Mais cela se fera, c’est certain.

 

Voulez-vous laisser un message aux HEAVY SOUNDERS qui vous lisent ?

 

Pierre : Merci à HEAVY SOUND SYSTEM pour cette interview, qui je l’espère intéressera les lecteurs. Nous avons beaucoup travaillé sur cet album et nous espérons qu’il plaira au plus grand nombre. N’hésitez pas à vous rendre sur MySpace ou Deezer pour découvrir notre musique ! A bientôt !

 

Andréas : Salut les HEAVY SOUNDERS, vous êtes les gars les plus cool de l’univers !

 

Chris : Merci pour cette interview. J’espère que notre album vous plaira. Nous avons effectivement travaillé dur sur ce premierr opus. Nous sommes heureux de pouvoir le sortir. Merci encore et rendez-vous le 12 avril pour la sortie du disque.

 

ERA NOVA interview avril 2010 - Children of Alcyone (2010)

 

 

www.myspace.com/eranova

 www.myspace.com/eranova

 

Retour haut de page :

HSS-webzineblack.gif

 

interviews

Publié dans Interviews

Commenter cet article